Être coach esport, ça s’apprend avec le CROS Région Sud

La première formation pour obtenir un BPJEPS ATP avec spécialisation coach esport lancée par le CROS Région Sud a débuté fin septembre. Corinne Martin, vice-présidente en charge de la professionnalisation, donne plus de détails.

En quoi consiste exactement cette formation de coach sportif avec spécialisation esport ?

Il s’agit d’un brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS), un diplôme d’État, pour former des éducateurs aux activités physiques pour tous (APT) auquel nous avons ajouté une équivalence coach esport. Il s’agit d’une formation d’éducateur sportif généraliste et polyvalent, avec une spécificité. Treize apprentis, des hommes de 18 à 31 ans principalement issus de la région, ont débuté leur formation fin septembre. Ils l’achèveront en septembre 2021.

 

Le CROS Région Sud est le premier à proposer une formation pour les éducateurs avec une spécialité esport. Pourquoi s’être positionné sur ce domaine ?

Le esport est un secteur en plein développement qui a besoin de se structurer. Il est important que le mouvement sportif s’intéresse à ce nouveau champ d’activité et garantisse son encadrement ainsi que son accessibilité. Cette formation apporte des enseignements nécessaires pour les pratiquants, les joueurs, et veille à développer tout ce qui est relatif à la santé physique. Les apprentis sont formés aux activités physiques, de plein air ou collectives, pour les transférer vers les publics pratiquant le esport. Ce n’est pas le but du CROS d’encourager la sédentarité.

 

 

Sur quels partenaires le CROS s’appuie-t-il pour élaborer ce BPJEPS ?

MCES, un club de esport fondé à Marseille en 2018, est un partenaire important qui apporte ses compétences lors des interventions relatives au esport. La formation se fait en apprentissage en lien avec le CFA des métiers du sport et de l’animation Futurosud, situé à Marseille.  Les enseignements généraux ont lieu au siège du CROS à Cabriès, avec le concours de l’Olympique Cabriès-Calas pour la partie de la formation autour des activités physiques. D’autres intervenants issus de structures esport ou d’associations participent ponctuellement.

 

Comment s’articule la formation ?

Elle se déroule en présentiel avec une surveillance du respect des gestes barrières. Les contenus concernant les activités physiques et ceux du esport sont traités de façon articulée. Les apprentis sont avec leur employeur deux jours par semaine. Certaines structures sont déjà spécialisées dans le esport, mais d’autres sont plutôt multiactivités et souhaitent créer une section. C’est aussi par ce biais-là que le CROS contribue au développement du esport dans la région.

Propos recueillis par Leslie Mucret
Crédit photo : MCES
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE