Nanterre en mode olympique

En 2024, Nanterre accueillera des compétitions à l’occasion des Jeux olympiques et paralympiques. La Ville a d’ores et déjà décidé de se mettre en ordre de bataille en vue de ce rendez-vous, créant une dynamique qui a trouvé un écho lors de la Journée olympique.

 

La Ville de Nanterre est déjà dans les starting-blocks. Elle a eu l’occasion de le montrer les 22 et 23 juin derniers lors de la Journée olympique – Fête du sport 2019, organisée au Centre Sportif Mont-Valérien. Durant deux jours, la Ville de Nanterre a mis en place, en lien avec le Comité départemental olympique et sportif (CDOS) des Hauts-de-Seine, des animations autour de nombreuses activités. Chaque jour, dès 14h30, les curieux sont venus nombreux afin de profiter de l’opération portes ouvertes autour de la pratique du handball, de la gymnastique rythmique, mais aussi autour des bienfaits du sport santé. Des compétitions étaient également au rendez-vous, concernant des disciplines conviviales comme le football, le volley-ball et la pétanque, conférant à ces deux journées une ambiance bon enfant. Judo et gala de danse ont émaillé cette Journée olympique – Fête du sport 2019, tout comme les initiations et démonstrations autour du sport en situation de handicap moteur. D’ailleurs, la manifestation était accessible aux handicapés moteur, la Ville de Nanterre tenant à montrer que le sport est plus que jamais accessible à tous. C’est vrai aujourd’hui, et ce le sera encore plus en 2024.

Un label « Terre de Jeux » pour créer un héritage

En effet, l’ambition à Nanterre est d’accueillir des Jeux olympiques et paralympiques qui soient ceux du partage et de la pratique du sport pour tous. C’est avec cette idée en tête que la Ville de Nanterre a postulé au label « Terre de Jeux » mis en place par le gouvernement, et qui a pour objectif de construire un héritage durable au service de tous les territoires. Ainsi, pour la première fois dans l’histoire, des collectivités territoriales seront récompensées pour leur engagement dans une démarche globale autour des Jeux. La cité des Hauts-de-Seine entend donc profiter de cette échéance olympique et paralympique pour mettre en place une véritable dynamique de la pratique sportive pour tous les Nanterriens. D’ici 2024, de plus en plus de manifestations et d’opérations seront donc mises en place par la Ville, afin de continuer de donner le goût du sport, aux jeunes et aux moins jeunes, faisant du sport un vecteur de cohésion et de rassemblement. Le point d’orgue de cette dynamique sera bien entendu atteint en 2024, à l’occasion des Jeux olympiques et paralympiques.

Nanterre hôte du trampoline et de la gymnastique

Nanterre participera pleinement à cette aventure en accueillant plusieurs compétitions au sein de la Paris-La Défense Arena, située à Nanterre. Le trampoline sera de la partie, une discipline présente depuis les JO de Sydney en 2000 et qui réserve des acrobaties tout bonnement incroyables. Le spectacle sera bien entendu également au rendez-vous à l’occasion des autres épreuves se déroulant à Nanterre, à savoir la gymnastique artistique et la gymnastique rythmique. Les meilleurs gymnastes de la planète seront présents à Nanterre, au cœur de la Paris-La Défense Arena, enchaînant les acrobaties et chorégraphies. Un rendez-vous à ne pas manquer, d’autant que pour les Nanterriens, cette dynamique olympique se poursuivra en dehors de l’enceinte avec de nombreuses animations au programme. À Nanterre, c’est (presque) déjà 2024.

Nanterre hôte des Jeux de la Cité

« Ouvrir l’olympisme à la rue » : c’est l’objectif d’Assane Thiam, Nanterrien et jeune du quartier Pablo-Picasso, à l’initiative du projet des Jeux de la Cité. « L’idée d’un tel projet est venue à la suite de la réussite de l’événement que nous avons organisé précédemment sur la dalle des Tours Aillauds, avec le tournoi Nike. Lors de cet événement, nous avons vu en ce lieu une capacité exceptionnelle, une vision à travailler et à approfondir. » Mais en quoi ces Jeux de la Cité vont-ils consister ? « Ce projet consiste à servir les Jeux olympiques, mais également s’en servir et se les approprier à quelques années des Jeux qui arrivent en 2024 à Paris », assure Assane Thiam. « Le nom n’est pas anodin, car il découle d’une réalité, l’événement se fera en plein cœur de la cité, mais nous avons également l’ambition de revenir et faire un parallèle avec les Jeux olympiques et revenir au berceau de l’olympisme. Contrairement à aujourd’hui, où ce sont des nations qui s’affrontent, auparavant on parlait plutôt de différentes cités grecques. Nous souhaitons revenir à l’essence même des Jeux, car de nombreuses valeurs sont partagées avec les JO comme la solidarité, la passion du sport, l’esprit de compétition et le dépassement de soi. » Le jeune homme bénéficie du soutien de la Ville de Nanterre. « Dans le cadre de renouvellement du quartier du Parc Sud, nous nous associons avec la ville dans ce projet en proposant un plan d’animation, qui commencerait en août 2019, afin de créer un événement annuel sur le long terme, à dimension sportive et sociale. » Une première édition des Jeux de la Cité qui a eu lieu les vendredi 23 et samedi 24 août derniers.

Par Olivier Navarranne
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE