08/05/2020

Le CROS Occitanie obtient le label Terre de Jeux 2024

Lors du Congrès des CROS et des CDOS début mars, le CROS Occitanie a obtenu le label Terre de Jeux 2024. Le comité va mettre en œuvre de nouvelles actions et poursuivre son travail avec les collectivités. Richard Mailhé, président du CROS Occitanie, explique.

 
Quel était le but du Congrès des CDRTOS auquel vous avez assisté ?

Je ne suis resté que le premier jour du Congrès des CROS et des CDOS car nous avions l’assemblée générale du CROS Occitanie en même temps. J’ai écouté l’explication des actions qui vont être mises en place dans le cadre de l’Agence nationale du sport, créée l’année dernière et qui vont être déclinées au niveau des régions via la Conférence régionale du sport et les Conférences des financeurs. Avant, la configuration ne convenait pas, mais maintenant le mouvement sportif sera représenté à hauteur de 30%. Mais le moment le plus attendu était l’obtention du label Terre de Jeux 2024 par le CROS Occitanie.
 
Qu’implique cette labellisation ?

Le CROS Occitanie et les CDOS s’engagent à faire vivre les Jeux de Paris sur leur territoire et à changer le quotidien des gens grâce au sport. Le label Terre de Jeux 2024 est pour nous une occasion unique de mettre en lumière les actions autour du sport et de l’olympisme et d’y prendre part. Tous les CDOS de la région sont labellisés, sauf l’Ariège, l’Aude, le Lot et le Tarn-et-Garonne, mais ils ne devraient pas tarder à l’être. Nous avons reçu notre kit de bienvenue, avec kakémono, des visuels, des plaquettes… qui nous permettra d’être identifié.

 

 

Quelles actions avez-vous prévues ?

Nous allons toujours suivre les thématiques du Plan sport et territoire, santé et bien-être, éducation et citoyenneté, professionnalisation et politiques publiques et haut niveau, édictées par le CNOSF. Nous allons relayer la remise des Trophées Club+, qui mettent en valeur les actions exemplaires, innovantes, responsables et durables. Parmi les engagements du Plan Héritage préconisés par le CNOSF, nous allons encourager l’organisation des Jeux des jeunes, afin de leur donner le goût du sport et les amener vers les clubs. Dans la dynamique du projet des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, nous allons aussi relayer et faire connaître la plateforme d’excellence environnementale par le sport, un espace virtuel comprenant notamment une charte d’intentions et d’engagements et une application gratuite pour trouver un club près de chez soi. Nous allons travailler avec l’Éducation nationale pour déployer “la carte découverte passerelle” entre écoles et clubs, et également sensibiliser les CM1, CM2 et 6e à la pratique sportive. Malheureusement, la dynamique est actuellement freinée par l’annulation de compétitions et cette épidémie de coronavirus qui paralyse le mouvement sportif.
 
Le CROS Occitanie va-t-il travailler avec les collectivités labellisées Terre de Jeux 2024 ?

Nous travaillons déjà avec les collectivités, notamment avec Balaruc-les-Bains, Montpellier et Toulouse lors de la dernière Journée olympique. Nous parlons le même langage avec la Région, des départements, des communautés de communes et des communes déjà labellisés. Il va y avoir une montée en puissance pour remettre le label à de nombreuses autres communes. Nous avons aussi reçu un guide pour accompagner les collectivités candidates à Terre de Jeux 2024. Nous sommes proches du CNOSF et de Paris 2024, on a les outils et l’expérience pour aider. Enfin, nous projetons de collaborer étroitement avec le Comité paralympique et sportif français, pour proposer une offre complète aux collectivités et les accompagner sur l’ensemble des sujets sur lesquels nous possédons une expertise.

Propos recueillis par Leslie Mucret
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE