08/15/2020

Enzo Giorgi, ambassadeur Sentez-Vous Sport et de l’handisport

Enzo Giorgi, handi escrimeur, est l’un des ambassadeurs Sentez-Vous Sport 2020-2021 en Occitanie. Le jeune épéiste de 20 ans, membre de la Société d’escrime de Nîmes, prend ce nouveau rôle à cœur.

 
Comment êtes-vous devenu ambassadeur Sentez-Vous Sport pour la région Occitanie ?

J’ai reçu la proposition de Jean-Christophe Aubin, responsable du département haut niveau du CREPS de Montpellier. J’ai trouvé sympathique de sa part d’avoir pensé à moi, alors j’ai accepté avec plaisir. Je n’avais jamais été impliqué dans des actions envers le grand public, que ce soit avec le CROS Occitanie ou avec mon club la Société d’escrime de Nîmes, c’est une première.
 
En quoi consiste votre rôle ?

Je vais relayer toutes les actions de terrain qui font vivre les valeurs de l’olympisme auprès du grand public. Par exemple, j’ai communiqué sur le Défi2024m, une action de running organisée par le CNOSF lors de la Journée olympique fin juin, pour lui donner un élan de notoriété. Le mois Sentez-Vous Sport est en septembre, mais nous n’avons pas encore parlé de la manière dont je vais participer.

 

 

Comptez-vous utiliser votre action d’ambassadeur pour faire parler de votre sport ?

C’est l’occasion de mettre l’escrime handisport en avant, mais surtout le handisport en général. Je répondrais à toutes les questions qu’on pourra me poser de manière franche, transparente, sans surjouer. Je comptais donner des explications assez simples, tout en étant honnête.
 
Comment se déroule le retour à l’escrime pour vous après le confinement ?

Je reprends peu à peu un rythme normal. Je m’entraîne quotidiennement à l’épée avec mon père qui est mon coach. En revanche, la Société d’escrime de Nîmes n’a pas encore repris toutes ses activités. Cette année, je vise un podium aux Championnats de France d’escrime handisport, un quart de finale en Coupe du monde et une sélection aux Championnats d’Europe avec les A. Si j’accomplis tout ça, j’aurais réalisé une belle saison.

 

 

Vous ne pensez pas aux Jeux Paralympiques de Tokyo en 2021 ?

Je suis dans les clous pour les Jeux Paralympiques de Paris 2024. C’est l’objectif majeur de ma jeune carrière. Pour les prochains Jeux, c’est trop tôt, j’ai 20 ans et il y a encore beaucoup d’athlètes devant moi. Mais si jamais je fais un gros coup et que j’arrive à arracher le ticket pour Tokyo, j’irai !

Propos recueillis par Leslie Mucret
Crédit photo : DR
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE