« Tous à cheval en septembre » : L’opération pour faire galoper les Français

Durant le mois de septembre, la Fédération Française d’Équitation organise quatre journées portes ouvertes. Les poney clubs de toute la France vont dévoiler leurs coulisses gratuitement.

 
« Venez découvrir le sport nature préféré des Français ». Les dimanches 6, 13, 20 et 27 septembre se déroulera l’opération « Tous à cheval en septembre ». Tous les clubs d’équitation français vont donc ouvrir leurs portes de 14h à 17h afin de dévoiler au grand public l’organisation d’un centre équestre. L’objectif est de rassembler au maximum pour que chacun (re)découvre l’équitation et/ou profite des animations organisées. Cette gigantesque opération portes ouvertes a donc pour but principal de reconquérir le grand public afin d’augmenter le nombre de licenciés.

 

 

Faire rêver les petits et les grands

L’opération « tous à cheval en septembre » vise à accueillir les petits et les grands sans limites d’âge. Dans tous les départements, que ce soit à la campagne, à la montagne, au bord de mer ou même à la ville, des animations seront mises en place. Au programme, baptême en poney et/ou à cheval, promenades, spectacles équestres, visites des installations équestres, carrousels de chevaux, présentations de dressage, parcours de saut d’obstacles, démonstrations, et bien d’autres animations pour tous les goûts… La FFE mise sur l’excellence de l’équitation française et des centres équestres. Assurément, la France domine dans ce domaine et cette campagne le démontre une nouvelle fois. Avec le soutien du ministère de l’agriculture et de l’alimentation, la FFE tient à montrer au grand public la qualité de ses infrastructures.

 

Un enjeu économique

Évidemment, cette opération a des objectifs économiques. En effet, l’équitation est sur le podium des sports les plus pratiqués en France (environ 705 000 licenciés). De plus, depuis les années 1980, la FFE a enregistré une hausse des licences de plus de 370%. Cependant, la fédération française d’équitation ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il est encore possible d’augmenter les chiffres puisque cette dernière compte peu de licenciés masculins (83% sont des femmes). Grâce au potentiel retour économique de ces opérations, la France pourrait développer un peu plus ces centres équestres, embaucher plus de personnels et par conséquent donner un enseignement plus qualitatif encore. La Fédération Française d’Équitation attend donc un nombre important de visiteurs et espère augmenter le nombre de licences pour la saison à venir.

Mattéo Rolet
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE