La Grande Semaine de Pompadour, le rendez-vous des amoureux du cheval

Chaque année, en septembre, le monde du cheval tourne ses regards vers la Corrèze : c’est la Grande Semaine de Pompadour. L’évènement qui se déroule dans un cadre mythique du Haras national de Pompadour, réunit les plus grands cavaliers, mais surtout les jeunes chevaux les plus prometteurs. Les champions de demain.

 

La Grande Semaine de Pompadour, dont la 25e édition s’est déroulée en septembre 2018, attire chaque année les passionnés pour ses finales nationales du concours complet. Des épreuves importantes se déroulent toute la semaine pour les jeunes chevaux, car pour eux, le circuit national est l’occasion de faire leurs preuves : ils vont pouvoir se mesurer à d’autres chevaux prometteurs de leur classe d’âge, mais aussi se qualifier pour d’autres épreuves. Ainsi toute la semaine les chevaux de 4, 5 ou 6 ans s’affrontent, par classe d’âge, dans le cadre mythique du Haras national de Pompadour et de l’hippodrome tout proche. Dans chaque catégorie, un champion est sacré. Une victoire qui marquera souvent le début d’un parcours prometteur pour les jeunes champions. D’abord parce que la Grande semaine décerne les titres de champions de France de la discipline pour les jeunes chevaux, mais aussi leurs tickets pour participer aux championnats du monde. Des championnats qui, en 2018, se déroulaient tout juste un mois plus tard, à Angers. Une nouvelle étape dans une carrière brillante ? « Parmi les jeunes chevaux qui se distinguent à Pompadour, il y a de futurs champions, des chevaux que l’on retrouvera parmi les prétendants aux plus grandes échéances, voire aux Jeux Olympiques » souligne Carole Margelidon, chargée de communication de l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE), qui orchestre cette « Grande semaine ».

…et de grands cavaliers

Pour les amateurs, ces concours constituent un magnifique spectacle de chevaux et de cavaliers, agrémenté d’animations sympathiques et, généralement, sous un beau soleil. En clair, une sortie familiale rêvée pour tous les amoureux des chevaux. Pour les amateurs, ces concours constituent un magnifique spectacle de chevaux et de cavaliers, agrémenté d’animations sympathiques et, généralement, sous un beau soleil. En clair, une sortie familiale rêvée pour tous les amoureux des chevaux. Pour les professionnels, l’enjeu est bien plus grand. D’ailleurs certains viennent de l’étranger – et parfois de loin – pour participer à la Grande Semaine. Chaque jour, ils analysent les résultats, mais aussi les mentions obtenues par les chevaux (élite, excellent, très bon…), l’arbre généalogique des champions ou encore l’élevage dont ils sont issus, car certains sont là pour acheter des chevaux, pour les mener plus loin encore dans les victoires. L’édition 2018 de la Grande Semaine a réuni plus de 400 chevaux, dont 300 engagés sur différentes catégories du Concours Complet (qui rassemble cross, dressage, saut d’obstacle), et bien évidemment les plus grands cavaliers français. Par exemple Mathieu Lemoine, titré avec l’équipe de France à Rio en 2016. Ou encore un autre ancien champion olympique, Cédric Lyard (médaillé d’or par équipe aux Jeux d’Athènes en 2004). On y croise aussi la relève des grands cavaliers français, comme par exemple Camille Lejeune…

L’Anglo-arabe à l’honneur

Et ce n’est pas tout. En parallèle des concours complets des jeunes chevaux, se déroulent également les journées internationales de l’Anglo-arabe. Lors d’épreuves cette fois réservées aux plus beaux représentants de la race, les amateurs ont pu admirer pendant 3 jours des jeunes chevaux (poulains et jusqu’à 3 ans) lors d’épreuves de modèles ou de saut en liberté, mais aussi des présentations de poulinières suitées. Lors de ces journées, les plus beaux représentants de la race, venant de France, mais aussi de l’étranger, sont présentés. « Ces journées, essentielles pour la race Anglo-arabe, se déroulent de façon très symbolique dans son berceau même, puisque la race Anglo-arabe est née dans le Limousin », rappelle Carole Margelidon. Enfin, pour le public, la Grande Semaine de Pompadour est l’occasion de découvrir le haras national, mais aussi le rôle et les missions de l’IFCE, qui installe un stand dans le village des exposants, aux côtés des selliers et équipementiers, artisans et artistes locaux… En résumé, la Grande Semaine de Pompadour est un évènement incontournable, pour les amateurs de chevaux de tous âges et de tous niveaux, autant que pour les professionnels de la filière équine. Un rendez-vous à ne pas manquer : réservez déjà votre semaine pour la prochaine édition, du 11 au 15 septembre 2019 !

Un lieu magique pour une semaine unique

Le Haras national de Pompadour, sur 120 hectares entièrement dédiés au cheval, regroupe des installations de haut niveau. Avec 5 carrières, 2 manèges, 1 rond de longe couvert et 200 boxes en dur, le Haras national accueille à la fois des formations, mais aussi de très nombreuses manifestations autour du cheval, dont des compétitions équestres de haut niveau. « Le haras national de Pompadour est un lieu unique en France. D’abord, c’est l’un des rares endroits associant des installations de qualité, modernes, et un impressionnant cadre historique. C’est aussi l’un des plus beaux hippodromes de France. C’est enfin l’un des rares endroits où l’on peut avoir une vue sur la totalité d’un parcours de cross », rappelle Carole Margelidon.

Par Laurence Théry
Crédit photo : DR
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE