MOHA : objectif bien-être à Lille !

Le sport au travail a le vent en poupe ! Le bien-être des salariés est devenu l’une des préoccupations les plus importantes pour bon nombre d’entreprises aujourd’hui. C’est justement sur cette vague qu’ont décidé de surfer Valentin Commarteau et Quentin Rickewaert, les fondateurs de la société MOHA basée à Lille. Leur objectif : proposer des services d’activités physiques adaptés et connectés aux besoins des entreprises. Reportage.

 
Les salariés sont nombreux à vouloir pratiquer du sport en entreprise. Selon une étude réalisée par Décathlon Pro, ils représenteraient aujourd’hui près de 78 % d’entre-eux. Mais dans les faits, rares sont ceux qui mettent cette volonté en application. Manque de temps, de moyens, d’implication… Toujours selon cette étude, seulement 7 % des entreprises incitent leurs salariés à pratiquer une activité sportive au travail. Pourtant, le bénéfice n’est pas des moindres. Lorsqu’il est appliqué, ce concept se révèle bénéfique pour les deux parties. Pour l’entreprise : amélioration de l’image, hausse de performance et de productivité, développement de l’esprit d’équipe… Pour le salarié : cohésion, diminution du stress, bien-être au travail et ainsi, effet positif sur la santé. C’est d’ailleurs sur ce point précis que le la société My Own Health Activity (MOHA) oriente sa stratégie : le sport « santé » en entreprise.

Lire aussi > notre édition Hauts-de-France de mars

« L’idée de MOHA nous est venue au fil de nos diverses expériences. Nous avons observé un réel besoin dans le monde de la santé, avec beaucoup de maux liés à l’inactivité physique. On s’est dit qu’il fallait axer sur le préventif. Nous proposons donc aujourd’hui des services d’activité physique adaptés aux besoins des entreprises. Nous marquons la volonté de répondre aux besoins des entreprises face à leur problématique du bien-être au travail et des problèmes physiques et psychiques comme meilleur exemple, le stress. Nous intervenons aussi dans une démarche de sensibilisation afin d’influencer le changement de comportements sédentaires qui peuvent comporter des facteurs de risques d’accidents cardio-vasculaires », explique Valentin Commarteau, l’un des cofondateurs de Moha.

Plus d’informations > www.moha-lille.fr

MOHA intervient actuellement auprès de tout type d’entreprise d’au moins 20 salariés et travaille aussi bien par petits groupes qu’en plus grand comité, comme c’est le cas lors d’interventions dans de plus grandes industries. Dans le monde automobile par exemple, avec des échauffements d’avant-poste afin d’éviter les blessures mais aussi dans des administrations auprès des sédentaires. « Notre démarche sport-santé doit influencer le bien-être sur une question physiologique. Car au-delà de l’activité physique pure, il y a le côté social, le fait d’interagir avec des personnes et de réaliser quelque chose pour soi. Cela met en confiance et joue ensuite sur le bien-être. Il existe bien-sûr un aspect performance, mais la première valeur que nous véhiculons c’est le sport plaisir. Par notre démarche, nous souhaitons rééduquer la personne à l’activité physique et faire en sorte que cela dépasse les frontières de l’entreprise », conclut Valentin.

Par Thomas Guerard
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE