L’UNSS sur son 41

Au sein de la région Centre-Val de Loire, le Loir-et-Cher fait partie des départements les plus dynamiques de l’UNSS. D’autant que depuis plusieurs semaines, le service départemental peut compter sur un nouveau directeur en la personne de Christophe Atry.

 
Nouvelle ère pour l’UNSS en Loir-et-Cher. Depuis plusieurs semaines, le service départemental peut compter sur la présence d’un nouveau directeur. Christophe Atry a ainsi pris la succession de Jean-Pierre Herman. Loin d’être illogique, tant le nouveau directeur baigne dans le sport scolaire depuis des années. « Je suis né à Blois, j’ai fait ma scolarité à Blois et je vis et travaille dans le département depuis pas mal de temps », confirme Christophe Atry. « Je connais donc bien les anciens collègues professeurs d’EPS, mais aussi les nouveaux puisque j’en ai eu certains comme étudiants. Je n’arrive donc pas en milieu inconnu. Je suis un homme de défis et c’est un challenge que j’avais envie de relever. » Un challenge qui consiste à permettre à ce département de continuer à s’ouvrir au sport scolaire.

5 253 licenciés au compteur

« Nous avons actuellement 5 253 licenciés pour 41 associations sportives. Cela fait une moyenne de 118 licenciés par établissement, ce qui reflète très bien le dynamisme du département. La dynamique est d’ailleurs très bien répartie. Il y a Blois, bien sûr, mais aussi Vendôme et Romorantin qui représentent cette homogénéité », assure le directeur départemental. « Le Loir-et-Cher est un département dynamique au niveau de l’UNSS. J’ai pour objectif de maintenir cette dynamique en créant un équilibre entre la théorie, avec les bienfaits du sport dont on parle beaucoup, et la pratique. Nous devons être à l’écoute des attentes de la société. Je pense que l’ouverture à de nouvelles disciplines est importante, tout en maintenant celles qui existent déjà et qui fonctionnent bien. »

Développer les nouvelles disciplines

Département très actif concernant le développement des Jeunes officiels, le Loir-et-Cher est ainsi bien lancé sur la route de la modernité… tout en n’oubliant pas les fondamentaux qui font le succès du sport scolaire dans le 41. « Concernant les disciplines qui marchent bien, c’est assez diversifié. Cela va du triathlon à la boxe en passant par le rugby, le football, l’Ultimate, le basket, le badminton, le tennis ou encore la voile. Le but va être d’augmenter cette diversification avec des disciplines émergentes, à l’image du hip-hop, puisque nous avions des équipes représentées lors des derniers championnats de France UNSS », révèle Christophe Atry. Ce dernier, très motivé, assure d’ailleurs que « nous avons le projet d’accueillir les championnats de France UNSS de boxe française et de sports sur glace. Cela ne se fera peut-être pas tout de suite, mais ça fait partie des envies. » Autres priorités : poursuivre le développement du sport partagé, du sport féminin et du secourisme. Le Loir-et-Cher ne manque pas de chevaux de bataille.

A lire aussi > notre édition Centre-Val de Loire

Par Olivier Navarranne

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE