08/11/2020

Lucas Mazur, au volant du parabad !

À tout juste 20 ans, Lucas Mazur règne en maître sur le parabadminton. Champion du monde en titre, il visera la médaille d’or aux prochains Jeux paralympiques.

 

La vie de Lucas a basculé alors qu’il n’était âgé que de 3 ans. « Un matin, à son réveil, il a été victime d’un AVC, confie Marie Mazur, sa mère. Ce qui a entraîné une malformation à la cheville dont nous ne connaissons pas la cause ». Ce handicap ne l’empêchera pas de pratiquer le sport. À 6 ans, il commence par le football, à Pinsaguel, dans la banlieue de Toulouse. Un peu plus tard, alors que sa famille habite Colomiers, il s’essaie au rugby. C’est au collège, grâce à l’UNSS (Union nationale du sport scolaire), que le jeune garçon découvre le badminton. « Au départ, il était un simple joueur de niveau départemental, se souvient sa maman. Son jeu n’avait rien d’extraordinaire ». Son entraîneur, Benoit Larcher, lui apprend qu’il peut pratiquer cette discipline en tant que joueur handicapé. Nous sommes en 2013 et les championnats du monde de parabadminton approchent à grands pas. Alors âgé de 16 ans, Lucas se rend à Dortmund pour y participer. Sans réel entraînement, il se fait éliminer en huitièmes de finale.

Des titres en pagaille

Cette même année, le parabadminton est pris en charge par la Fédération française de badminton. « C’est l’une des premières décisions que j’ai prises lorsque j’ai été nommé directeur technique national, explique Philippe Limouzin. J’aime la très haute performance partagée par tous et je souhaitais que le badminton touche tous les publics ». Désormais aidé par la fédération, aussi bien pour ses déplacements que pour la formation de son staff, le jeune badiste tricolore intensifie ses entraînements. Et ses efforts sont rapidement récompensés. En septembre 2014, il remporte les championnats d’Europe à Murcie (Espagne) en simple et décroche une médaille de bronze en double. L’année suivante, il confirme lors des championnats du monde, à Stroke (Angleterre), en devenant vice-champion du monde en simple. En 2016, le Salbrisien réalise le triplé (simple, double, double mixte) à l’occasion des championnats d’Europe à Beek (Pays-Bas), asseyant davantage sa domination dans la catégorie SL4 (classe correspondant aux joueurs uniquement affectés d’un handicap d’un membre inférieur, NDLR). À la fin de cette année, il est élu joueur handisport international 2016 lors d’une cérémonie organisée à Dubaï.

> Découvrez la suite du portrait de Lucas Mazur

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE