Vuelta 2018 : Le profil des deux premières étapes

Après le tour de France au mois de juillet, c’est cette fois un autre grand tour cycliste qui s’élancera ce samedi 25 août, la Vuelta. Au programme de ce premier week-end, un contre-la-montre en guise de prologue, puis un final en altitude dimanche.

 

Cap vers Málaga. Lieu de départ ce tour d’Espagne édition 2018. Une Vuelta qui est déjà entachée de l’absence de grands coureurs comme Chris Froome, Tom Dumoulin ou encore Geraint Thomas. Du coup, pas évident de dégager des favoris. Un nom semble sortir du lot, celui de Miguel Angel Lopez. Le Colombien de chez Astana est le seul à cumuler cette année un podium sur le Giro et le Tour de France. Derrière, c’est un peu plus flou. Sur le papier, il y a du beau monde. Mais pour beaucoup d’entre eux, c’est l’incertitude totale. Nairo Quintana (Movistar) en est l’exemple parfait. Lui qui on le sait, à son meilleur niveau, est l’un des plus talentueux coureurs du circuit. Il faudra également compter sur Vincenzo Nibali, Thibaut Pinot et Richie Porte, tous trois de retour. Mais ce n’est pas la première étape de ce Tour d’Espagne qui permettra d’en savoir beaucoup plus…

Début en douceur

Les 176 coureurs au départ de la Vuelta partiront tour à tour pour la première étape de cette édition. Un contre-la-montre de 8 km au cœur de Malaga, qui ne verra aucun gros écart se former. Même constat pour le lendemain. Si l’étape, classique cette fois, sera de 163.5 km entre Marbella et Caminito Del Rey, peu d’écarts devraient être faits sur ce parcours composé principalement de plat. Parmi les petites difficultés de l’épreuve, une arrivée en altitude (400m) qui pourrait permettre aux grimpeurs de tirer leur épingle du jeu, mais qui pourrait également s’effectuer groupée…

Les ascensions de la 2e étape :

Puerto de Ojen (2e catégorie)
Alto de Guadalhorce (3e catégorie – 2 passages)
Alto de Ardales (3e catégorie)

Le parcours en détail de la 2e étape :

Maxime Charasse
Crédit photo : Sirotti / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE