Vuelta 2018 : Le profil de la 11e étape

La 11e étape de la Vuelta 2018 est l’occasion parfaite pour les favoris de créer des différences avec quatre difficultés répertoriées, étant par ailleurs la plus longue de cette édition.

 

C’est au tour des gros bras ! Après une épreuve de plat remportée au sprint par l’incontournable Elia Viviani, les coureurs de la Vuelta s’attaquent à une journée qui risque de laisser des traces. Étape la plus longue de cette édition 2018 avec 207.8km, cette route sinueuse entre Mombuey et Ribeira est réputée pour être très accidentée. Les quatre difficultés au programme, trois cols de troisième catégorie et un de deuxième catégorie, devraient empêcher une arrivée massive. Ce mercredi, c’est aux baroudeurs de tirer leurs épingles du jeu avec, pourquoi pas, des favoris faisant partie de l’échappée.

> Le cyclisme, équipier modèle pour la reconversion des sportifs de haut niveau

Si jusqu’ici le Tour d’Espagne 2018 n’offrait que très peu d’occasions aux grimpeurs de s’illustrer et de créer des différences, cette onzième étape pourrait s’avérer décisive pour le général. Ainsi, les gros noms du peloton comme Valverde, Quintana, ou encore Pinot pourraient très bien se décider à se lancer parmi les échappés, pour mettre sous pression leurs adversaires directs…

Les ascensions du jour :

Puerto del Padornelo (km 37,7 – 3e catégorie) : 5,7km à 5,3% de moyenne
Alto do Covelo (km 101.5 – 3 catégorie) : 9,5km à 3% de moyenne
Alto do Trives (km 139 – 2e catégorie) : 10,5km à 4,6% de moyenne
Alto del mirador de Cabezoas (km 190 – 3e catégorie) : 8km à 4,3% de moyenne

Maxime Charasse
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE