Vuelta 2017 : Le résumé de la 18ème étape

Sur un parcours propice aux offensives, Sander Armée (Lotto Soudal) a dominé ses compagnons d’échappée pour remporter la 18ème étape de la Vuelta 2017…

 

Le Belge a pris le meilleur sur Alexey Lutsenko (Astana) dans la dernière ascension du jour, où Chris Froome (Team Sky) a repris du terrain sur Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida). En difficulté la veille à Los Machucos, le Britannique a répondu aux nombreuses accélérations de ses adversaires, à commencer par Alberto Contador (Trek-Segafredo), pour finalement repousser son premier rival à 1’37 au classement général. À 31 ans, Armée signe la première victoire de sa carrière.

Sander Armée (Lotto Soudal) :

C’est fantastique. C’est le plus bel endroit pour enfin m’imposer. C’est déjà ma huitième année professionnelle. J’ai dû attendre longtemps pour gagner une course. Je suis passé près plusieurs fois, j’ai travaillé pour l’équipe… Mais sur la Vuelta, j’ai cette opportunité d’avoir plus de liberté et de faire ma course. C’était ma troisième échappée, je me sentais de mieux en mieux au fil de l’étape et j’y suis allé à fond dans la dernière montée. Dans la deuxième ascension, j’ai déjà commencé à attaquer parce qu’on avait une belle avance sur le peloton mais l’entente n’était pas très bonne. C’était beaucoup trop tôt. Ensuite, (Alexis) Gougeard y est allé dans l’avant-dernière ascension et j’ai sauté dans sa roue. On avait un petit écart sur d’autres coureurs qui nous ont rejoints dans la descente. (Julian) Alaphilippe restait dans les roues, il disait qu’il n’avait pas de bonnes jambes et qu’il ne pouvait plus passer de relais mais on ne sait jamais parce que c’est un très bon finisseur. Je savais que je devais le lâcher et ensuite, je savais que j’avais ma chance parce que je me débrouille bien sur ce genre de final. J’ai imposé mon propre rythme dans les derniers kilomètres”.

> Le résumé vidéo de la 18ème étape

 

Crédit photo : Sirotti / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE