Vincent Lavenu : « Conquérants et ambitieux »

Portée par trois podiums du Tour de France lors des quatre dernières éditions, AG2R LA MONDIALE sera très attendue dans les prochains mois sur la Grande Boucle. À l’occasion de la présentation officielle de l’équipe à Paris, Vincent Lavenu a accepté de répondre aux questions de SPORTMAG. Entretien…

 

Vincent Lavenu, cette présentation sonne la reprise officielle de la saison pour votre équipe. Dans quel état d’esprit êtes-vous ?

Nous sommes conquérants et ambitieux. L’équipe a constitué un groupe solide avec des recrues de valeurs comme Tony Gallopin, Sylvain Dillier ou encore Clément Venturini. Ce sont des garçons qui viennent étoffer un groupe déjà solide. Tout cela nous laisse penser que l’équipe sera performante dans les objectifs que nous nous sommes fixés. Je pense bien évidemment au Tour de France, mais également aux classiques internationales. Un coureur comme Oliver Naesen aura des ambitions sur le Tour de Flandres ou encore Paris – Roubaix. Nous avons beaucoup travaillé, que ce soit l’équipe, le staff ou nos partenaires. On fera les comptes en fin de saison mais c’est sûr que nous sommes ambitieux.

Vous avez révélé lors de la conférence de présentation que le mot d’ordre pour cette saison était : “on peut le faire”. Que voulez-vous signifier à travers ce message ?

Exactement, nous avons lancé cette formule au mois de décembre lors de la réunion générale auprès des coureurs. Lorsque l’on est sportif de haut-niveau, il faut déjà croire en soi, savoir que l’on est capable de faire de grandes choses. Cette expression : “Yes, we can” a été utilisée par certains dans d’autres circonstances, et ça a marché (rires). Il faut se convaincre que l’on peut y arriver, même s’il faut toujours respecter ses adversaires. Nous savons que la concurrence travaille beaucoup, qu’elle sera également ambitieuse. Ce sera difficile, nous le savons, mais nous avons des atours à faire valoir. Que ce soit les coureurs ou le staff, tout le monde travaille pour que l’on fasse une grande saison.

La situation de Christopher Froome est-elle perturbante dans votre préparation ?

Non, on essaye de faire abstraction. La situation liée à l’affaire Froome perturbe le cyclisme, elle amène pas mal de choses négatives. J’espère que ce sera réglé rapidement pour le bien de notre sport.

Un mot également sur Yvon Breton, le directeur du sponsoring à AG2R LA MONDIALE, qui va quitter ses fonctions à la fin du mois. Quel message pourriez-vous lui adresser ?

Nous avons partagé énormément de choses avec Yvon, une amitié s’est créée au fil du temps. Dès le départ de l’aventure, d’abord avec AG2R Prévoyance, puis AG2R LA MONDIALE, Yvon a toujours été là. C’est celui qui nous a accompagné tout au long de ce périple extraordinaire, il a été précieux dans notre construction. Lui aussi a pu apprendre ce qu’était le vélo, comment fonctionnaient les acteurs du cyclisme. Je suis certain qu’il a vécu des moments extraordinaires. Je ne le remercierai jamais assez pour tout ce qu’il a fait. Sans sa fidélité et son accompagnement, nous n’en serions pas là. Donc Yvon Breton, merci pour tout !

Propos recueillis par Bérenger Tournier

 

Crédit photo : Sirotti / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE