Tour de la Provence : Le doublé pour Davide Ballerini

Déjà vainqueur jeudi, Davide Ballerini (Deceuninck-Quick Step) a remis ça ce vendredi du côté de Manosque à l’occasion de la 2e étape du Tour de la Provence. Toujours leader du général, l’Italien a devancé Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) et Alex Aranburu (Astana-Premier Tech).

C’est avec un Davide Ballerini en leader que le peloton s’est élancé de Cassis ce vendredi, à l’occasion de la 2e étape du Tour de la Provence. Un parcours de 174 kilomètres assez accidenté, propice aux baroudeurs. Assez rapidement, un groupe de cinq coureurs émerge en tête de la course, composé de Baptiste Bleier (St-Michel Auber 93), Samuel Leroux (Xeliss), Eduard Grosu (Delko), Filippo Conca (Lotto-Soudal) et Jérôme Cousin (Total-Direct Energie). Les échappés franchisssent en tête les différentes difficultés de la journée, tandis que l’écart se stabilise autour des trois minutes face à un peloton emmené par la formation Deceuninck-Quick Step.
Le Col de la Mort d’Imbert, principale difficulté de la journée, marque le début d’une boucle autour de Manosque à 40 kilomètres de l’arrivée. Le moment choisi par le peloton pour effectuer un rapproché et pousser les échappés à se tirer dans les pattes. Filippo Conca passe ainsi à l’action et fausse compagnie à ses anciens compères. L’Italien de la formation Lotto-Soudal passe en tête au sommet du Col de la Mort d’Imbert. Progressivement, l’ensemble des poursuivants sont repris par un peloton lancé à vive allure. Conca compte encore 1’20” d’avance à 25 kilomètres de la ligne d’arrivée, mais la dernière montée, celle du Col de Montfuron, lui est fatale. L’Italien est repris peu après le sommet par un peloton qui plonge alors sur l’arrivée à Manosque. Florian Vermeersch (Lotto-Soudal) et Matteo Jorgenson (Movistar) tentent de relancer l’allure, mais sont finalement repris eux aussi à l’approche d’une arrivée en faux-plat montant. Le final est agité et jette notamment à terre Alexander Vlasov (Astana-Premier Tech) et Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step). Cela n’empêche pas le sprint d’être lancé. Le maillot jaune Davide Ballerini finit par déborder les coureurs de la formation Astana-Premier Tech, qui ont lancé le sprint, pour s’imposer une deuxième fois en autant d’étapes. Avant les deux étapes du week-end, l’Italie conforte donc son maillot de leader.

 

 

Classement de l’étape
1. Davide Ballerini (Deceuninck-Quick Step) en 4h21’49”
2. Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) m.t.
3. Alex Aranburu (Astana-Premier Tech) m.t.
4. Dylan Teuns (Bahrain Victorious) m.t.
5. Patrick Konrad (Bora-Hansgrohe) m.t.
6. Alexey Lutsenko (Astana-Premier Tech) m.t.
7. Gianni Moscon (Ineos) m.t.
8. Stefano Oldani (Lotto-Soudal) m.t.
9. Sven Erik Bystrom (UAE Team Emirates) m.t.
10. Bauke Mollema (Trek-Segafredo) à 6”
 
Classement général
1. Davide Ballerini (Deceuninck-Quick Step) en 9h04’52”
2. Alex Aranburu (Astana-Premier Tech) à 16”
3. Gianni Moscon (Ineos) à 19”
4. Patrick Konrad (Bora-Hansgrohe) à 20”
5. Dylan Teuns (Bahrain Victorious) à 20”
6. Alexey Lutsenko (Astana-Premier Tech) à 20”
7. Bauke Mollema (Trek-Segafredo) à 25”
8. Jack Haig (Bahrain Victorious) à 26”
9. Aurélien Paret Peintre (AG2R-Citroën) à 26”
10. Egan Arley Ousin (Ineos) à 26”

Olivier Navarranne
Crédit photo : Sirotti / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE