Tour de France 2021 : présentation et favoris de la 14e étape

Le Tour de France repart de Carcassonne. Mais les équipes laissent les parcours plats derrière elles. Au programme du jour, 183,7 kilomètres de petite montagne pour rejoindre Quillan. C’est ici que les coureurs feront leur entrée dans les Pyrénées. Une étape destinée aux baroudeurs, avant de pouvoir observer des explications entre grimpeurs dans les prochains jours.

 

La journée de transition d’hier a dû faire du bien à un bon nombre de coureurs. Malgré la nouvelle chute, de nombreuses équipes ont pu faire reposer leurs hommes avant d’affronter les Pyrénées. Alors, c’est aujourd’hui que les choses sérieuses recommencent. Les coureurs de la Grande Boucle vont prendre le départ du côté de Carcassonne, avant de parcourir une première partie d’étape plutôt plate. C’est ici que devrait se dessiner une éventuelle échappée. Ensuite, les ennuis commencent. D’abord avec le Col du Bac (3e catégorie), au 50e kilomètre. S’enchaineront le Col de Montségur (2e catégorie), le Col de la Croix des Morts (2e catégorie), la Côte de Galinagues (3e catégorie), et enfin, le Col de Saint-Louis (2e catégorie), dont le sommet est situé à moins de 20 kilomètres de l’arrivée à Quillan.

 

Une étape pour baroudeurs

Les purs grimpeurs ne seront pas forcément avantagés sur cette 14e étape, faute de pentes. Le parcours est dur, mais peut-être pas encore assez par rapport aux futures étapes. Alors, les baroudeurs pourraient bien être à l’honneur aujourd’hui. Entendez par là un coureur qui sait tout faire. Rouler, grimper, sprinter, tout en ayant du punch… Un véritable couteau suisse finalement. Les équipiers modèles vont donc enfin avoir leur chance sur ce Tour 2021.

 

Un marquage entre les favoris ?

Les favoris du Tour de France devraient, en toute logique, ne pas s’attaquer comme sur les étapes alpestres. À moins d’un coup de tonnerre du phénomène Pogacar, ou d’une éventuelle défaillance, il sera difficile de reprendre du temps aux adversaires directs aujourd’hui. D’abord, parce que la pente n’est pas assez raide. Ensuite, parce que l’étape de demain sera terrible pour les organismes. Cependant, si l’opportunité d’attaquer se présente, bien évidemment que les leaders sauteront sur l’occasion pour se dresser sur les pédales. Affaire à suivre.

 

Nos favoris :

  1. Wout Van Aert (Jumbo-Visma)
  2. Thomas De Gendt (Lotto Soudal)
  3. Greg Van Avermaet (AG2R Citroën Team)    

 

Mattéo Rolet
Crédit photo : Belga / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE