Tour de France 2021 : Julian Alaphilippe, le jaune lui va si bien

Cité parmi les favoris à la victoire d’étape, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) n’a pas déçu en remportant la 1ere étape du Tour de France 2021, ce samedi, à Landerneau. Le Français s’empare du même coup du maillot jaune.

Il fallait passer entre les gouttes ce samedi sur la route du Tour. Pas des gouttes à proprement parler, mais des chutes. C’est ce que Julian Alaphilippe, avec sa science de la course, a su faire. Bien entouré par sa formation Deceuninck-Quick Step, le Français a placé une accélération à deux kilomètres de l’arrivée, comme prévu, dans la Côte de la Fosse aux Loups. Une accélération, une seule, suffisante pour distancer la concurrence et finir seul en levant les bras à Landerneau. Avec une pensée, évidemment, pour son petit Nino, son fils né il y a seulement quelques jours. Julian Alaphilippe va donc troquer son magnifique maillot de champion du monde pour la tunique jaune. C’est d’ailleurs la troisième année consécutive que le Français se pare de jaune sur le Tour. Une magnifique récompense pour lui, au terme d’une journée particulièrement stressante.
 
C’est en milieu de journée que le peloton s’est élancé depuis Brest pour le grand départ de cette édition 2021. Très vite, en raison notamment des points à distribuer pour le classement de la montagne, les attaques se multiplient dès l’entame de l’étape. Un groupe parvient à s’extirper de ce peloton, comprenant Franck Bonnamour (B&B Hotels p/b KTM), Connor Swift (Arkéa-Samsic), Ide Schelling (Bora-Hansgrohe), Danny Van Poppel (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux), Anthony Perez (Cofidis) et Christian Rodriguez (TotalEnergies). Le peloton contrôle cette échappée, qui se dispute les points au sommet des différentes difficultés. Mais le plus fort de ce groupe est bien Ide Schelling. Le Néerlandais part seul, tandis que le reste du groupe se fait rejoindre par le peloton à 70 kilomètres du terme. Le peloton réorganisé suite à l’énorme chute du jour finit par reprendre Ide Schelling, assuré de porter le maillot à pois de meilleur grimpeur. Le moment choisi par la formation Deceuninck-Quick Step pour parfaitement organiser la mise sur orbite d’un Julian Alaphilippe qui ne déçoit décidément jamais.

 

 
Classement de l’étape
1. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) en 4h39’05”
2. Michael Matthews (BikeExchange) à 8”
3. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) à 8”
4. Jack Haig (Bahrain-Victorious) à 8”
5. Wilco Kelderman (Bora-Hansgrohe) à 8”
6. Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) à 8”
7. David Gaudu (Groupama-FDJ) à 8”
8. Sergio Higuita (EF Education-Nippo) à 8”
9. Bauke Mollema (Trek-Segafredo) à 8”
10. Geraint Thomas (Ineos-Grenadiers) à 8”
 
Classement général
1. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) en 4h38’55”
2. Michael Matthews (BikeExchange) à 12”
3. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) à 14”
4. Jack Haig (Bahrain-Victorious) à 18”
5. Wilco Kelderman (Bora-Hansgrohe) à 18”
6. Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) à 18”
7. David Gaudu (Groupama-FDJ) à 18”
8. Sergio Higuita (EF Education-Nippo) à 18”
9. Bauke Mollema (Trek-Segafredo) à 18”
10. Geraint Thomas (Ineos-Grenadiers) à 18”

Olivier Navarranne
Crédit photo : Belga / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE