Tour de France 2021 : Grande Boucle réussie pour B&B HOTELS P/B KTM

Avec en figure de proue la révélation Franck Bonnamour, vainqueur du prix de Super combatif du Tour, l’équipe composée à 100% de coureurs français a animé la course et peut être satisfaite de son rôle sur cette édition 2021.

Il est le seul français à avoir été honoré par le protocole sur les Champs-Elysées. Pour son premier Tour de France, Franck Bonnamour a crevé l’écran. Passé pas loin d’une victoire sur plusieurs étapes de montagne, le Breton a été récompensé de son Tour offensif et plein d’abnégation par le prix de Super-combatif du Tour. Après 624 kilomètres dans des échappées et au moins autant à rivaliser avec les cadors en montagne, c’est totalement mérité. Son directeur sportif, Didier Rous est fier de lui mais aussi du travail de toute son équipe B&B Hotels-KTM : « c’est bien pour Franck que le grand public a découvert, c’est une belle récompense à l’image de l’équipe et de son état d’esprit » affirme le manager de l’équipe bretonne dans les colonnes du Télégramme. Le coach pointe aussi un « engagement de tous les instants ».

 

 
La formation morbihannaise a été très volontaire et engagée pour animer la course. Et ce malgré l’abandon de Cyril Lemoine dès la première étape, pris dans une chute. Mais aussi avec sa tête d’affiche qui a dû quitter le Tour prématurément, puisque son sprinteur Bryan Coquard est arrivé hors-délai lors de la dantesque 9e étape à Tignes. En dehors de ces deux coureurs, l’équipe a réussi à finir au complet et à se montrer à l’avant. On a souvent vu Quentin Pacher se glisser dans les bonnes échappées, ou encore Cyril Barthe, lui qui a passé toute la journée à l’avant en terres bretonnes entre Lorient et Pontivy, pour être rattrapé à seulement 5 kilomètres de la ligne. Sans oublier les sempiternelles attaques de Pierre Rolland. Ce qu’il aurait pu manquer à cette équipe : une victoire, ou du moins un podium. Si Bonnamour a accroché plusieurs Top 10 sur des étapes prestigieuses, Coquard n’était pas bien placé lors des sprints en première semaine avant d’être mis hors-course. Reste que collectivement l’équipe aura fait honneur à son invitation et peut espérer refaire partie des équipes conviées l’année prochaine. De nouveau avec Franck Bonnamour, puisque le Super-combatif a prolongé de deux ans juste après le Tour.

Etienne Le Van Ky
Crédit photo : Belga / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE