Tour de France 2018 : Le résumé de la 7ème étape

Dylan Groenewegen a remporté la 7ème étape du Tour de France 2018. Il a devancé au sprint Fernando Gaviria et Peter Sagan. Arnaud Démare et Christophe Laporte ont pris respectivement les 4ème et 5ème places. Grev van Avermaet reste maillot jaune.

 

Le peloton était composé de 170 coureurs au départ de cette 7ème étape entre Fougères et Chartres. Thomas Degand (Wanty-Gobert) était le premier à prendre l’initiative au km 3 mais relâchait finalement son effort 13 kilomètres plus loin. Peu après, un groupe se formait avec Tony Gallopin, Oliver Naesen (AG2R), Edward Theuns (Sunweb), Simon Gerrans (BMC), Yves Lampaert (Quick Step), Lukas Pöstelberger (Bora), Julien Vermote (Dimension Data), Arthur Vichot (Groupama-FDJ), Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) et Michael Gogl (Trek). La réaction du peloton était vive, notamment de la part des coureurs de Lotto-Jumbo, qui reprenaient les échappées au km 24,5.

Offredo part en solo

C’est au km 33 que Yoann Offredo assumait le choix de passer sa journée seul en tête. Il creusait l’écart et obtenait au km 61 un avantage maximal de 9’13, le plus important depuis le départ du Tour 2018. Les manœuvres débutaient alors du côté des équipes de sprinteurs, et une accélération brutale orchestrée par AG2R La Mondiale et la Trek – Segafredo ramenait le peloton à 3’40 à 100 km de l’arrivée. Cette opération scindait même le groupe en deux morceaux, Dan Martin étant le seul favori piégé. Une frayeur de courte durée, l’Irlandais parvenant à réintégrer sa place 10 km plus tard.

Groenewegen devance les cadors

Laurent Pichon décidait ensuite de tenter sa chance, et sortait du peloton au km 148. Le vainqueur de la Coupe de France 2017, surveillé de près, rentrait dans les 50 derniers kilomètres avec 1’50 de marge. Pas assez suffisant pour espérer la gagne, puisqu’il était repris à 36 km de l’arrivée. Dès lors, le peloton s’organisait pour un sprint massif. Le match était réellement lancé dans les cinq derniers kilomètres, où les équipiers d’Arnaud Démare étaient les premiers à accélérer. Bien positionnés sous la Flamme Rouge, ce sont pourtant les Quick Step qui semblaient emmener parfaitement Fernando Gaviria. Le Colombien déclenchait son accélération à 250 mètres du but, mais était contré par Dylan Groenewegen qui parvenait à le dépasser en puissance pour décrocher sa deuxième étape sur le Tour de France…

Le dernier kilomètre de l’étape :

La rédaction
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE