Tour de France 2018 : Le résumé de la 13ème étape

Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) a encore été le plus rapide au sprint lors de cette 13ème étape du Tour. Il s’est imposé devant Alexander Kristoff (UAE) et Arnaud Démare (Groupama-FDJ). Geraint Thomas (Team Sky) reste en jaune.

 

En plus des abandons et des hors-délais de l’étape d’hier, le peloton déplorait l’absence de Vincenzo Nibali au départ de cette 13ème étape, touché à une vertèbre lors d’une chute provoquée par un spectateur à 4km de l’arrivée. Il restait donc 152 coureurs à Bourg d’Oisans, dont de nombreux candidats à l’échappée qui se déclaraient dès le premier kilomètre. Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) et Tom Scully (Education First) formaient un premier duo, avant d’être rejoints au km 29 par Michael Schär (BMC) et Dimitri Claeys (Cofidis). Ce quatuor obtenait un avantage maximal de 3’30, enregistré au passage au km 30.

Peter Sagan au-dessus du lot

Les équipiers d’Arnaud Démare chez Groupama-FDJ et d’Alexander Kristoff chez Emirates prenaient alors les choses en main pour ramener le peloton et jouer la victoire d’étape. L’écart n’était plus d’ailleurs que de 1’45 au passage au sprint intermédiaire (km 71), où De Gendt passait en tête et où Alexander Kristoff s’imposait dans le peloton pour la 5ème place. A 30 km de l’arrivée, l’échappée ne comptait plus que 30s d’avance. Thomas De Gendt se résignait dans les 25 derniers kilomètres, Claeys et Scully lui emboitant le pas dans la foulée. Seul Michael Schär tentait donc l’aventure en solitaire. Le coureur suisse bénéficiait alors d’un sursis, mais était repris à 6 kilomètres du but. Sous la Flamme Rouge, Philippe Gilbert plaçait une attaque pour perturber l’ordonnancement du sprint, mais les coureurs de la Groupama-FDJ remettaient Arnaud Démare dans le jeu pour déclencher une accélération. A 200 mètres de la ligne, le sprinteur français lançait l’offensive mais subissait les retours d’Alexander Kristoff, et surtout de Peter Sagan, qui venait remporter sa 3ème étape sur le Tour 2018.

Le dernier kilomètre en vidéo :

La rédaction
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE