Sea to Peak : 2000 km pour traverser la France à vélo

Les 17 et 18 juillet, une cinquantaine de cyclistes aventuriers s’est élancée pour la Sea to Peak. Depuis Plouarzel dans le Finistère jusqu’à Saint-Véran dans les Hautes-Alpes, ils vont parcourir 2000 kilomètres de chemins escarpés sans assistance.

Une odyssée à vélo tout-terrain. La première vague est partie ce samedi 17 juillet et une deuxième le 18 juillet, le départ de la première édition de la Sea to Peak a été donné ce weekend. Lancés depuis la pointe de Corsen dans la commune de Plouarzel en Bretagne, les 48 participants à l’épreuve ont pour défi de rallier l’arrivée à Saint-Véran dans les Hautes-Alpes le 31 juillet prochain. Deux semaines pour parcourir 2000 kilomètres, dans le jargon on appelle cela de l’ultradistance. Et le tout sans assistance en mode bikepacking des vélos chargés de tout le nécessaire, en essayant de rester le plus léger possible. « Les participants sont autonomes. S’ils ont un pépin mécanique l’organisation n’intervient pas, ils doivent se débrouiller eux-mêmes », explique à Ouest-France l’organisateur Frédérick Bernard (Erminig – Bikepacking Adventures). Ainsi les aventuriers sont totalement à la charge de leur nourriture et leur hébergement, « mais de toute façon on est sur un temps de repos assez faible » remarque Frédérick Bernard. « En général, nous sommes sur des progressions de 20 heures par jour, dont c’est plus souvent du bivouac de quelques heures que des nuits d’hôtel, du moins pour les premiers. »

 

 
Même s’il y a des premiers et des derniers, la Sea to Peak, n’a pas de classement officiel. Ce n’est pas une course mais une épreuve, où l’objectif est de se dépasser et de lutter contre soi-même, tant l’épopée est épique. Montés sur des vélos gravel pour passer les sentiers, les coureurs affronteront 35 000 mètres de dénivelés positifs. Pour leur sécurité et suivre leur progression, ils sont équipés de balises GPS. Pour valider l’épreuve, il faudra passer par quelques checkpoints à travers la France : à Blain (Loire Atlantique), à Poitiers (Vienne) et à Saint-Amans-des-Cots (Aveyron), avant une arrivée magnifique dans les sommets alpins, au bout de l’effort.

Etienne Le Van Ky
Crédit photo : Belga / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE