Paris-Nice 2018 : Présentation de la 3ème étape

Après deux premières étapes taillées pour les sprinteurs, le troisième épisode du Paris-Nice s’annonce beaucoup plus accidenté. De quoi favoriser les baroudeurs et puncheurs ?

 

Un profil bien différent des deux premières journées, voilà ce qui attend les coureurs lors de la troisième étape de Paris-Nice entre Bourges et Châtel-Guyon. Après plus d’une centaine de kilomètres sans difficulté majeure, la route va soudainement s’élever avec les ascensions successives de la Côte de la Bosse (2,3 kilomètres de montée à 5,1%) puis de la Côte des Boulards (4,8 kilomètres de montée à 4,8%). Deux cols de troisième catégorie qui pourraient mettre en difficulté certains sprinteurs qui viseraient la victoire d’étape. D’autant qu’après une grosse quarantaine de kilomètres de replat, la route d’élèvera une dernière fois avec la Côte de Charbonnières (4,6 kilomètres à 4,7%). Les équipes de sprinteurs vont-elles résister à ces trois difficultés de troisième catégorie ? Un baroudeur aura-t-il les moyens de tenter une échappée et de résister au retour du peloton ? Les incertitudes sont totales à quelques heures de cette troisième étape du Paris-Nice. À la veille d’un contre la montre difficile entre la Fouillouse et Saint-Etienne, il sera d’ailleurs important de scruter le classement général à l’arrivée, prévue aux alentours de 16h30 !

Le résumé de la deuxième étape :

La réaction d’Arnaud Démare :

Le profil de la troisième étape :

La rédaction

 

Crédit photo : Belga / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE