Paris-Nice 2018 : Le résumé de la 3ème étape

Jonathan Hivert a remporté la 3ème étape de ce Paris-Nice 2018 entre Bourges (Cher) et Châtel-Guyon (Puy-de-Dôme). Le coureur de Direct Énergie a devancé au sprint Luis Leon Sanchez et Rémy Di Grégorio. Arnaud Démare, arrivé avec 38s de retard sur le trio de tête, perd son maillot jaune au profit de Luis Leon Sanchez.

 

Dès le premier kilomètre de cette 3ème étape, un trio composé de Jay Thomson (Dimension Data), Fabien Grellier (Direct Energie) et Przemyslaw Kasperkiewicz (Delko Marseille) s’est détaché du peloton, comptant jusqu’à de 7’35’’ d’avance au kilomètre 80. L’écart s’est ensuite stabilisé autour des sept minutes grâce au travail des coéquipiers du maillot jaune Arnaud Démare. Au passage au ravitaillement, Phil Bauhaus (Sunweb) et Sam Bennett (Bora) ont été contraints à l’abandon. La marge de l’échappée s’est ensuite réduite à 4’50’’ dans la côte de la Bosse (km 123), où Fabien Grellier a gagné le premier acte de la bataille pour le maillot à pois. Afin d’accroître son avance au classement des grimpeurs, le coureur de Direct Énergie a attaqué en solitaire dès l’entrée de la côte des Boulards, au sommet de laquelle il comptera 50s d’avance sur ses deux anciens compagnons de route, et 3’50’’ sur le peloton.

Julian Alaphilippe lance les hostilités

L’accélération du peloton a par la suite été fatale aux deux coureurs intercalés, repris au km 165, tandis que Grellier persistait en solitaire. Repris au km 174, la bataille finale pouvait être déclenchée dans la côte de Charbonnières. Et c’est Julian Alaphilippe qui lance la première attaque à 25 km de l’arrivée, suivi par Tim Wellens. Le peloton, qui a littéralement explosé dans cette montée, ne compte plus qu’une vingtaine de coureurs. Parmi eux Jacob Fuglsang, qui décide de partir en contre pour finalement rejoindre la tête de course, avant qu’un regroupement général ne s’opère à l’approche du dernier sprint intermédiaire.

Un sprint à trois pour la victoire d’étape

A 13km de l’arrivée, une nouvelle offensive est alors menée par Rémy Di Gregorio, Jonathan Hivert et Luis Leon Sanchez. Malgré les efforts d’un peloton reconstitué avec une cinquantaine de coureurs, le trio aborde les cinq derniers kilomètres avec 50’’ d’avance, suffisant pour se mettre à l’abri et jouer la victoire finale. Di Gregorio tente à deux reprises de surprendre ses deux rivaux, mais c’est bien un sprint à trois qui décidera du vainqueur de cette 3ème étape. Jonathan Hivert se montre alors le plus rapide, remportant ainsi la plus belle victoire de sa carrière, la deuxième cette saison. Il devance Luis Leon Sanchez et Rémy Di Grégorio, l’Espagnol prenant par la même occasion la tête du classement général…

Le dernier kilomètre de cette 3ème étape :

La rédaction

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE