Marion Sicot : La FFCyclisme demande une enquête

Après les révélations de Marion Sicot dans l’émission Stade 2, le Président de la Fédération française de cyclisme, Michel Callot, a décidé de saisir le Président de l’UCI pour demander une enquête sur les pratiques de l’équipe belge Doltcini-Van Eyck Sport.

 

Dans Stade 2, Marion Sicot a décidé de dire la vérité. Huit mois après un contrôle positif à l’EPO, la Française, qui avait toujours nié, a finalement admis s’être dopée alors qu’elle courait pour l’équipe Doltcini-Van Eyck Sport. Dans son discours, Marion Sicot explique les pressions psychologiques exercées par le directeur sportif de l’équipe, Marc Bracke. Contrat secret pour que l’athlète paye ses déplacements sur les courses (ce qui est illégal), demandes hebdomadaires de photos en bikini, mise à l’écart du groupe sur certaines courses, les accusations sont graves. A tel point que la Fédération française de cyclisme a décidé de réagir.

 

“Agir pour protéger les athlètes”

 

“La Fédération Française de Cyclisme a pris acte des déclarations de Marion Sicot auprès des médias sur des faits qui seraient survenus pendant son passage au sein de l’équipe Doltcini-Van Eyck Sport. Devant la gravité des accusations portées par cette coureuse, le Président de la FFC a décidé de saisir officiellement le Président de l’UCI pour demander qu’une enquête soit diligentée sur les pratiques de cette équipe. Sans préjuger de la culpabilité de qui que ce soit, il s’agit de prendre les dispositions qui s’imposent pour que la lumière soit faite et contribuer à dissuader les auteurs potentiels d’actes inadmissibles. Loin d’excuser une quelconque pratique dopante, la Fédération Française de Cyclisme rappelle son intransigeance vis-à-vis de toute situation de violence ou de harcèlement et sa détermination à agir avec la plus grande rigueur pour protéger ses athlètes”, a expliqué la FFC dans un communiqué. L’UCI a déjà ouvert une enquête officielle sur l’équipe Doltcini-Van Eyck Sport, après que la Canadienne Maggie Coles-Lyster a déclaré avoir été victime d’agression sexuelle par un assistant de cette formation en 2017, et que l’Américaine Sara Youmans a porté plainte pour conduite inappropriée de Marc Bracke lors de ses négociations de contrat en 2019.

 

S.B.
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE