Cyclisme : Romain Sicard contraint de faire ses adieux

Âgé de 33 ans, Romain Sicard s’est vu diagnostiquer une maladie cardiaque. Le coureur de la formation Total Direct Energie doit donc cesser la pratique du sport à haut niveau et mettre un terme à sa carrière de cycliste professionnel.

Romain Sicard dit adieu au peloton. Touché par une maladie cardiaque, le coureur de 33 ans est obligé de mettre un terme à sa carrière professionnelle. « Cela faisait trois ans que j’étais un peu plus suivi que la normale », explique le coureur français. « Vers le 1er février, on m’a annoncé que je ne pouvais pas reprendre en début de saison. A ce moment-là, j’étais encore dans le flou. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Ces deux derniers mois étaient très longs. Le pire, c’est quand tu es dans le flou et que tu n’as pas de réponse concrète. Mardi dernier, je n’ai donc pas reçu de superbes nouvelles. Au moins je suis fixé maintenant. » Champion du monde espoir en 2009, Romain Sicard a effectué ses débuts professionnels avec Orbea, avant de passer chez Euskaltel-Euskadi. Le Basque quitte cette formation en 2014 pour s’engager avec Europcar, devenue depuis Direct Energie, puis Total Direct Energie.
 

 
« J’ai appris la nouvelle quand j’étais au volant de ma voiture. C’était difficile à encaisser », explique Jean-René Bernaudeau, Manager du Team Total Direct Energie, très touché par la nouvelle. « J’attendais la bonne nouvelle et malheureusement, elle n’est pas arrivée, bien au contraire. Quand il m’a annoncé que ce n’était pas bon, j’étais un peu sous le choc. Romain est un type hyper honnête et fiable qui représente l’esprit du Pays Basque. C’est un coureur très important qui amenait de la sérénité. Il a été Champion du Monde Espoir et a participé à sept Tours de France avec nous, ce n’est pas rien. Il faisait entièrement parti de notre dispositif pour le prochain Tour. Maintenant, c’est la santé avant tout. Je lui ai parlé de la vraie vie qui commence… »

Olivier Navarranne
Crédit photos : Sirotti / Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE