Critérium du Dauphiné 2018 : Le résumé de la 2ème étape

L’Allemand Pascal Ackermann a remporté la deuxième étape du Critérium du Dauphiné. Il a devancé au sprint le Norvégien Edval Boasson Hagen et Daryl Impey, qui s’empare du maillot jaune et bleu de leader au jeu des bonifications.

 

Après avoir enregistré les forfaits d’Alexis Vuillermoz (AG2R) et de Johann Van Zyl (Dimension Data), ils étaient 149 coureurs à prendre le départ de cette deuxième étape du Critérium du Dauphiné 2018. Dès le premier kilomètre, Nikita Stalnov (Astana), Antoine Duchesne (Groupama-FDJ), Pierre-Luc Périchon (Fortuneo) et Frederik Backaert (Wanty-Gobert) lançait l’échappée du jour, comptant jusqu’à 6m40s d’avance sur le peloton au 50ème kilomètre. Les formations Vital Concept et Bora-Hansgrohe décidaient ensuite de prendre les choses en main pour revenir sur les échappées, et permettre à leur sprinteur de jouer la gagne. Car cette étape était la dernière chance pour eux de décrocher une victoire.

Coquard lâché dans la dernière difficulté

Le quatuor de tête commençait alors à céder du terrain et franchissait le col de Cambuse (km 87,5) avec une marge de 4m25s. Une avance qui se réduisait à 3m15s au sommet de la côte de Régnié-Durette (km 121,5), où Pierre-Luc Périchon récoltait des points pour le classement de la montagne. Les coureurs de Bahrain-Merida donnaient ensuite un coup d’accélérateur au peloton, forçant les échappées à hausser le rythme en tête de course. Un trio Stalnov-Duchesne-Périchon se formait, préservant une avance d’une minute au sommet du col du Fût d’Avenas. C’est dans cette même difficulté que Bryan Coquard perdait le contact avec le peloton, hypothéquant ses chances de bien figurer.

Kwiatkowski perd son maillot de leader sur chute

A 10km de l’arrivée, Nikita Stalnov (Astana), Antoine Duchesne (Groupama-FDJ) et Pierre-Luc Périchon (Fortuneo) comptaient une avance de 10s, moment choisi par Stalnov pour lancer une attaque en solitaire. Résistant à la poursuite orchestrée par les coureurs de Mitchelton-Scott, il était repris juste après la Flamme Rouge, alors qu’une chute venait de mettre à terre le maillot jaune et bleu, Michal Kwiatkowski. Le sprint final s’organisait alors, permettant à l’Allemand Pascal Ackermann de franchir la ligne d’arrivée en tête. Juste derrière, Daryl Impey prenait la 3ème place, prenant par la même occasion les commandes du classement général grâce aux 4 secondes de bonification empochées.

La rédaction
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE