Châtel-Guyon obtient le label « Ville à vélo du Tour de France »

Pour cette première édition de la distinction créée par les organisateurs de la Grande boucle, la commune obtient un niveau de labellisation de deux sur quatre, Châtel-Guyon est la seule ville du Puy de Dôme à apparaître au palmarès.

La cité avait accueilli la 13ème étape du dernier tour, elle était ville départ, l’étape longue de 191.5km avait offert un beau spectacle et une explication finale à Puy Mary entre l’Allemande Kamna et le Colombien Daniel Felipe Martinez, finalement vainqueur avec 4 secondes d’avance. Au total 80 villes ont été récompensés, dont certaines étaient candidates en Belgique, Irlande, Pays-Bas, en Espagne et donc en France bien sûr. Pour participer la règle était simple il fallait avoir accueilli au moins une fois le Tour de France depuis sa création en 1903. Le but étant de saluer et d’inciter les collectivités, à poursuivre une politique autour des mobilités durables et bien sûr du vélo. Un peu sur le principe des « villages fleuris », le barème est de 4 vélos maximum, pour une ville dont la politique autour de la bicyclette serait quasi exemplaire. Seules les collectivités de Paris et Rotterdam ont obtenu la distinction suprême. Mais comme le précise ASO, l’organisation du Tour de France, plus que les infrastructures, il s’agissait de récompenser la dynamique des villes autour du vélo.
 

 
C’est ainsi qu’à Loudenvielle dans les Hautes-Pyrénées, le village de 300 âmes recevra la certification 3 vélos, comme à Bourg d’Oisan, la petite cité au pied de la fameuse montée de l’Alpe d’Huez. Mais cette labellisation se situe au-delà des récompenses puisque toutes les candidatures ont été félicité. Le directeur du Tour de France Christian Prudhomme se voit bien en passeur du cyclisme comme moyen de transport à part entière : « Renforcer le lien entre le vélo des champions et la bicyclette du quotidien est essentiel. Le Tour de France veut apporter sa pierre à l’édifice dans la construction d’un monde de plus en plus cyclable. Car symboliquement, les champions du peloton courent aussi avec les écoliers ou les salariés dans leurs trajets quotidiens à bicyclette. » Le timing de l’annonce du palmarès est loin d’être un hasard puisqu’il intervient alors que l’opération « Mai à vélo » vient de commencer depuis une semaine, opération qui promeut les initiatives des communes autour de la bicyclette.

Alexandre Pastorello
Crédit photo : Belga / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE