Championnats d’Europe 2018 : Lundi noir pour le cyclisme sur piste français

L’équipe de France de cyclisme sur piste est allée de déception en déception hier lors des Championnats d’Europe de Glasgow (Écosse). Des favoris comme Sébastien Vigier n’ont pas su tenir leur rang.

 

Ils sont champions du monde, d’Europe, et pourtant… aucun français n’a su décrocher une médaille en ce lundi 6 août. Cela a commencé avec Sébastien Vigier, champion d’Europe en titre de vitesse et éliminé dès les quarts de finale par le britannique Jack Carlin. Il n’aura fallu que deux manches au jeune cycliste d’outre-Manche pour battre l’un des favoris de la compétition. La finale étant remportée par le Néerlandais Jeffrey Hoogland face à l’Allemand Stefan Bötticher.

Thomas-Kneisky 5ème de l’Américaine

S’en est suivi l’Américaine avec le duo Thomas-Kneisky, champions du monde de la discipline en 2017. Là aussi annoncés comme des favoris, les deux compatriotes n’ont réussi qu’à se hisser à la 5ème place de l’épreuve. En difficulté physiquement, ils ne sont jamais parvenus à inquiéter les nations fortes comme la Belgique, vainqueur de l’épreuve ou l’Allemagne, médaillée d’argent.

L’incompréhension pour Berthon

Désillusion mais surtout incompréhension pour Laurie Berthon, engagée dans l’épreuve de l’omnium. Alors qu’elle s’était bien placée dans la course à élimination, la cycliste de 26 ans s’est vue éliminée, sans raison apparente, de la course de sprint par les commissaires, qui admettront plus tard avoir commis une erreur…

Maxime Charasse
Crédit photo : PA Images / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE