Préparation Mondial 2018 : La France s’offre le Danemark

Dans le cadre de son premier match de préparation au Mondial 2018, l’équipe de France de hockey a dominé le Danemark 4 buts à 2. Pourtant menés 2-0, les Tricolores ont renversé la situation grâce à des buts signés Damien Fleury, Antonin Manavian, Stéphane Da Costa et Benjamin Dieudé-Fauvel.

 

Premier tiers pour le Danemark

L’entame du match est à mettre au crédit des Danois, qui se montrent réalistes en convertissant un premier powerplay, par l’intermédiaire de Nicolas B Jensen, auteur d’un tir puissant plein axe (0-1, 5″31). Les Français réagissent de suite. Gagnant un face-off en zone offensive, Teddy Da Costa trouve Kévin Hecquefeuille en retrait, mais la tentative du défenseur trouve la mitaine de George Sorensen. Au milieu du tiers, les deux équipes héritent d’une pénalité chacune, sans incidence au tableau d’affichage. Et si Hardy est sauvé par son poteau en fin de période, les coéquipiers de Stéphane Da Costa se montrent de plus en plus dangereux. Manquant de précision ou de réussite, les Tricolores restent cependant stériles, à l’image de Valentin Claireaux, mis en échec deux fois par le gardien danois.

Les Danois toujours devant

Le deuxième tiers débute par 1″50 de supériorité tricolore, et même 33 secondes de double powerplay (21″16). Mais les joueurs de Dave Henderson et Pierre Pousse n’en profitent pas, malgré un poteau trouvé par Stéphane Da Costa. Les débats s’équilibrent ensuite. Côté Tricolores, Romain Gutierrez et Peter Valier se procurent les meilleures occasions grâce à un bon pressing : le premier en tournant autour de la cage, le second en étant trouvé en retrait à bout portant. Malheureusement, le Danemark double la mise par Nick Olesen (0-2, 36″37). Pas abattus, les Français repartent de l’avant et héritent d’une nouvelle supériorité. Un cinquième powerplay qu’ils vont cette fois convertir. Servi sur le côté gauche, Damien Fleury parvient à tromper la vigilance de Sorensen (1-2, assistance de Da Costa et Hecquefeuille). Quelques instants plus tard, Valentin Claireaux est sanctionné et la France devra négocier une infériorité à la reprise…

Un troisième tiers agité

Une infériorité que les coéquipiers de Florian Hardy gèrent magnifiquement. Et c’est finalement à 5 contre 5 que les Tricolores égalisent. Lancé côté droit, le défenseur Antonin Manavian nettoie la lucarne adverse (2-2, assistance de Fleury et Da Costa). À 2-2, les esprits s’échauffent et de nombreuses pénalités sont appelées de chaque côté. C’est sur une situation à 4vs4 que la France va prendre l’avantage pour la première fois de la partie. Assistants sur les deux premiers buts, le capitaine Stéphane Da Costa se mue en buteur (assistance de Besch et Hecquefeuille). Après ce but, la tension est toujours palpable. Au total, 101 minutes de pénalités seront sifflées durant cet ultime tiers. Les Français ont le mérite de maitriser davantage leurs nerfs, et les 5 minutes récoltées par Mads Eller vont être fatales aux Danois. Sur cette supériorité, Benjamin Dieudé-Fauvel se charge d’enfoncer le clou (4-2, assistance de Correia et Bouvet). Les Bleus s’imposent finalement 4-2 et lancent leur préparation au Mondial d’une belle manière. “Une bonne première” résumera Damien Fleury en zone mixte. L’attaquant tricolore, auteur d’un but et d’une assist, a été élu meilleur joueur français. Demain, les deux formations se retrouveront pour la revanche. Une rencontre qui sera à suivre dès 20h45 en direct sur la chaine L’Équipe.

Dave Henderson – Entraîneur de l’équipe de France :

“On a vu un 3ème tiers agité et physique, mais les arbitres ont pris les bonnes décisions. On est content de cette victoire avec une belle réaction d’équipe, même s’il y a des choses à corriger et améliorer. Que ce soit dans le repli défensif, dans les powerplays ou dans nos sorties de palet. Mais on sait qu’on a un mois de préparation pour bien travailler”.

La rédaction

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE