Vendée Globe : Highfield, ange-gardien des skippers

Il y a 80 jours, la flotte des 46 semi-rigides Highfield avait mené en toute sécurité celle des 33 IMOCA vers la ligne de départ du Vendée Globe. Un partenaire devenu essentiel à la plus grande course au large au monde.

« Nous sommes les anges-gardiens des marins du Vendée Globe. » Yves Brintet, le directeur de Highfield France, résumé bien le rôle de ce partenaire de l’épreuve. Il y a plusieurs semaines, à l’occasion du départ du Vendée Globe, 46 Highfield propulsés par Honda Marine étaient présents pour sécuriser les IMOCA au départ. Alors que la fin de l’épreuve se profile, la moitié sera sur l’eau pour les premières arrivées de skippers. Leurs rôles : sécuriser les environs des IMOCA à l’approche et dans le chenal des Sables d’Olonne, mais aussi assurer le déplacement agile de la direction de course, des équipes de production et médias, ainsi que des équipes techniques des arrivants.

 

 

« L’aluminium fait notre réputation à travers le monde », explique Yves Brintet. « Il n’y a pas besoin d’un moule pour créer un bateau, et les heures d’utilisations de nos semi-rigides nous permettent de réunir le savoir pour faire des bateaux qui passent la vague en toute sécurité. Notre passage à la mer est irréprochable : nous avons créé les 4×4 des océans. Notre chance est aussi que l’aluminium est recyclable, plus écologique. C’est le monde de demain qu’on déploie aujourd’hui. Ce n’est pas un hasard si nous avons été choisis par le Vendée Globe, comme par d’autres grandes courses, des chantiers et des équipes. Pourquoi nous aimons ce partenariat avec le Vendée Globe ? Parce que c’est la plus belle course du monde ! »

Olivier Navarranne
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE