Sparring Bear, une start-up dans la sportech soutenue par la CCI Hérault

La plateforme Sparring Bear met en lien les amateurs de sport de combat qui cherchent des partenaires d’entraînement. Son fondateur Gaël Guerder est accompagné par la CCI pour faire prospérer sa start-up.

 
Parmi leurs missions, les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) accompagnent la création d’entreprise. Il arrive que ces start-up s’engagent dans le domaine du sportech. C’est le cas de la plateforme Sparring Bear suivie par la CCI Hérault. Gaël Guerder, son fondateur, explique le concept : « L’objectif est de rendre accessible la pratique aux sports de combat. Après les séances en club, les pratiquants s’entraînent seuls. La plateforme permet de trouver un partenaire pour s’entraîner à plusieurs. » Une version bêta est sortie en juillet en partenariat avec la Ligue Occitanie de l’Académie française de muay thaï. Après un mois de test, la plateforme a été fermée pour revenir avec une forme plus simplifiée – renseigner son profil dont l’art martial pratiqué, sa disponibilité et sa localisation – en novembre dernier. Mais ce n’est pas la fin du chemin pour Gaël Guerder et son équipe.

 

Un accompagnement à la carte

En décembre dernier, Sparring Bear a été mis à l’honneur en remportant le 3e prix du concours La Place aux Pitchs tenu en ligne par Labex Entreprendre lors de la Place Créative, rendez-vous des entrepreneurs organisé par la CCI Hérault. Le jury d’experts a été convaincu. « Le pitch était de bonne qualité et la vision est à développer. Il y a déjà une bonne structuration du projet », constate-t-on à la CCI Hérault. Une conseillère de l’entité suit Sparring Bear pour assurer sa pérennité.  « Nous accompagnons la création d’une entreprise jusqu’à ses trois ans », explique-t-elle. « L’idée est de cultiver l’idée et de sécuriser le projet dans le marché sur lequel il s’engage avec un accompagnement à la carte. Nous proposons une offre complète avec des entretiens individuels et des ateliers collectifs. La CCI Hérault aide à construire le business plan, à entrer en relation avec des financeurs de la région Occitanie qui peuvent octroyer les aides. » Par exemple, un dossier a été déposé auprès de la Région Occitanie en décembre dernier afin d’intégrer le dispositif Start’Oc PROcess et obtenir un financement de 10 000 €. « Cette somme nous permettra de financer des tests marketing ainsi qu’une étude juridique de sécurité », annonce Gaël Guerder. « Nous commençons à réfléchir à proposer une assurance complémentaire. » L’entrepreneur est ravi de cet accompagnement de la CCI : « Cette aide amène un vrai gain de temps alors que nous avons besoin d’aller vite pour lancer l’entreprise. La CCI est facilitateur auprès d’autres institutions, dont la Région. »

 

 

Une complémentarité

La CCI Hérault fournit un accompagnement généraliste à Sparring Bear. La start-up est également incubée à AD’OCC pour un suivi plus spécifique sportech et par le programme Start US Up, financé par l’Ambassade des États-Unis en France et développé avec Boxer Inside, l’association fondée par la championne olympique Sarah Ourahmoune. « Ça va nous permettre d’entrer plus facilement en contact avec des acteurs des sports de combat », se réjouit Gaël Guerder. « Il y a une complémentarité entre ces partenariats. »

Plus de renseignements > https://www.sparringbear.fr/

Leslie Mucret
Crédit photo : Xavier Cailhol / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE