MGEN : démocratiser l’accès à la pratique sportive

Avec 4 millions de personnes protégées, le groupe MGEN (adhérent au groupe VYV) est un acteur majeur de la protection sociale et est la première mutuelle de la fonction publique.

 
Très engagée dans la promotion de l’activité physique et des droits des femmes grâce à ses 101 sections départementales et ses établissements de santé ouverts à tous, MGEN propose de nombreuses actions de terrain. Quel que soit le public cible, sa volonté est de démocratiser l’accès à la pratique physique, notamment des femmes, en s’associant avec les acteurs locaux (associations, collectivités…). Voici trois illustrations de cet engagement :

Auprès des enfants et des parents

En partenariat avec l’UNSS et le Ministère de l’Education Nationale, MGEN promeut activement la pratique sportive pour les collégiennes et lycéennes, via notamment l’organisation du cross national MGEN UNSS. De manière à promouvoir la santé de façon ludique en démocratisant l’accès au triathlon, MGEN propose aux enfants et à leurs parents de participer aux Fitdays. Lors des 40 étapes, un village vise, entre autres, à apprendre à « mieux manger, mieux bouger » en s’amusant mais aussi à découvrir les droits de l’enfant : « faire du sport, être en forme, c’est aussi gagner de la confiance en soi et être davantage capables de faire valoir ses droits et ceux des autres ». Constatant que l’un des freins à la pratique sportive des parents (notamment des mères) est la garde des enfants, MGEN a lancé le programme « Bien-Être Actif » en partenariat avec la fédération sportive UFOLEP, permettant à ses adhérents de découvrir plusieurs activités sur un même lieu et un même créneau horaire, soit ensemble (binôme 1 parent – 1 enfant), soit séparément. Des programmes « Activ’Mum » sont également proposés aux futures mères.

Auprès des étudiants

Conscient que les équipements sportifs traditionnels peuvent parfois accroitre les inégalités de genre et sont souvent orientés vers la pratique compétitive alors que les besoins en matière de santé s’accroissent, MGEN investit sur les campus dans les premiers équipements sportifs pensés comme un véritable parcours santé : APINESS (Activité Physique Intergénérationnelle Extérieure pour le Sport et la Santé). Cette offre est complétée par le programme ÔJI visant à démocratiser la pratique sportive auprès des étudiants, notamment dans les associations sportives de proximité.

Auprès des adultes et séniors

MGEN a passé de nombreux partenariats avec des fédérations sportives afin de démultiplier les possibilités locales. En matière de pratiques sportives les plus demandées par les adhérentes, cela se traduit par l’organisation de courses, de randonnées pédestres, de séances de marche nordique… Fort de ses 4 millions d’adhérents et de son maillage territorial, l’objectif est de plus en plus d’apporter des solutions adaptées aux besoins, plutôt que d’imposer un programme national non adaptable aux spécificités locales. Par exemple, lors d’ateliers de préparation du passage à la retraite, MGEN collecte les besoins de ses adhérents et leur fait découvrir les offres locales correspondantes.

Plus d’informations > www.mgen.fr

Article issu de la revue Sport et Genre de Sport et Citoyenneté, partenaire de SPORTMAG, à consulter en intégralité sur www.sportetcitoyennete.com.


 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE