Laurent Micol : « Réaffirmer notre engagement »

Ces dernières semaines, la Caisse d’Epargne Rhône Alpes a officialisé le renforcement de sa stratégie montagne par la création d’un comité montagne. Zoom sur cette stratégie avec Laurent Micol, directeur de l’agence Montagne…

 

Laurent Micol, la Caisse d’Epargne Rhône Alpes est présente depuis de nombreuses années dans le monde de la montagne…

Tout à fait, les collectivités de montagne ont toujours été soutenues par notre banque. Au départ, il y a 15 ans, notre agence montagne gérait essentiellement des comptes d’exploitants de remontées mécaniques et de fournisseurs de la montagne. De plus, nous sommes restés proches des collectivités, y compris lors de moments plus difficiles, en cas de mauvaise saison par exemple. Nous sommes là pour les aider et trouver des solutions. Nous souhaitions également développer une compétence propre aux métiers de la montagne, qui nécessitent une connaissance et une expertise très particulières. Parallèlement, nous avons continué à intervenir sur l’immobilier puisque nous avons accompagné des créations et réhabilitations de résidences ou d’hôtels. Dernier point, nos agences de proximité ont également soutenu les professionnels et particuliers en station. Au final, nous avons fait le constat que nous étions présents sur tous les fronts, mais que nous avions besoin de coordonner nos actions.

Quelle est votre solution pour répondre à ce constat ?

Afin de poursuivre cet accompagnement, nous avons décidé de modifier le rôle de notre agence montagne, qui continuera à apporter son expertise et ses compétences pour les exploitants et les fournisseurs, mais qui coordonnera toutes les actions que nous menons. La montagne comprend deux tiers de notre territoire en Rhône-Alpes, c’était important de réadapter et de réaffirmer notre engagement et notre implication. Aujourd’hui, certaines opérations sont de plus en plus complexes et nécessitent une expertise différente, d’où le besoin de mettre en commun toutes les compétences qui sont les nôtres.

Être au plus près des acteurs locaux est devenu essentiel…

Bien-sûr, cela va dans le sens de l’histoire. Aujourd’hui, les banques doivent apporter une vraie expertise et des solutions innovantes, comme sur la digitalisation du parcours client. Notre soutien à l’économie de la montagne était déjà important, il est renforcé aujourd’hui. C’est aussi pour cela que je reçois un accueil toujours très favorable puisque les acteurs de la montagne savent que cet enjeu est essentiel et que la stratégie est bonne. De nos jours, les maires de montagne ne sont pas seulement des élus mais les ambassadeurs d’une marque qui a toujours besoin de grandir, d’évoluer. C’est à nous d’apporter des solutions et des réponses.

Retrouvez dès mercredi l’interview de Caroline Tatoli, responsable communication en charge du programme Montagne Nouvelle Définition à la Caisse d’Epargne Rhône Alpes…

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE