La présentation du gala de boxe de Cahors

Le club Cahors Boxe organise pour la troisième fois son gala de boxe ce vendredi 22 novembre au Palais des sports. Six combats sont au programme, dont le championnat du monde IBO féminin poids mouche. Présentation avec Étienne Villeuneuve, le président.

 

Quel est le programme du gala de boxe de Cahors, qui aura lieu vendredi au Palais des sports ?
Il y aura en tout six combats professionnels. Pour cette troisième édition, nous accueillions le championnat du monde IBO féminin poids mouche qui opposera la Française Laetitia Arzalier, double championne du monde WBF, à la Mexicaine Gloria Gallardo (photo). Avant cela, il y aura eu le combat de Mamaar Marhache contre Mathis Lourenco pour la finale de la Coupe de la Ligue et le duel entre Stéphan Zaffil et Jorick Luisetto en finale du tournoi de France. Le programme contient également trois combats internationaux dans les catégories plume, moyen et walter pour permettre à Florian Montels, Diego Natchoo et Sirak Hakobian de se préparer pour leur future confrontation mondiale.

 

 

Aucun membre du Cahors Boxe ne combattra lors de cette soirée ?
Nous sommes un tout petit club monté il y a dix ans par quatre ou cinq bénévoles. Toutes disciplines confondues, nous comptons une centaine de licenciés qui, pour majorité, apprennent la boxe éducative avec les éducateurs. Six amateurs font des combats au niveau régional. Nous n’avons pas de professionnels pour combattre lors de cette soirée. Mais, nous avons à cœur de mettre en avant des boxeurs de la région, Mamaar Marhache licencié à Toulouse, Stéphan Zaffil à Castres, Sirak Hakobian à Blagnac, Florian Montels à Agde, sans oublier Laetitia Arzalier, originaire de Balaruc-les-Bains dans l’Hérault.

 

Pourquoi le club s’est-il lancé dans l’organisation d’un gala annuel ?
Parce que nous avons le virus de la boxe et le public dans cette ville pour l’apprécier. Nous sommes affiliés à la fédération IBO depuis trois ans et je m’attache à faire de beaux galas. Cela permet aussi de faire connaître la ville à l’étranger. Cahors a une belle salle où l’on peut organiser des soirées convenables avec une chaude ambiance. Le public répond puisse que les gradins sont bien fournis et le carré VIP plein. Le jour de gala, nous faisons appel à des volontaires et faisons participer des membres du Cahors Boxe à l’organisation. Le club est une vitrine de la boxe pour inciter les jeunes à se licencier et à pratiquer un sport.

 

 

Avez-vous espoir qu’un jour un membre du Cahors Boxe combatte lors votre gala ?
Je suis à la recherche d’éducateurs diplômés pour s’occuper d’un ou deux professionnels dans l’espoir de les voir percer dans ce sport. Notre objectif est toujours de faire grandir les membres du club, dans la boxe comme dans la vie.

 

L’événement sera à suivre en direct sur la page Facebook de SPORTMAG !

 

Propos recueillis par Leslie Mucret
Crédit photo : pietro pozza
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE