10/24/2020

Un mois Sentez-Vous Sport digital en Bourgogne-Franche-Comté

Le CROS Bourgogne-Franche-Comté a utilisé les outils numériques pour proposer des animations au grand public pendant le mois Sentez-Vous Sport. Bilan avec Hervé Obrecht, chef de projet.

 
Comment le CROS Bourgogne-Franche-Comté a adapté ses actions Sentez-Vous Sport dans cette situation de pandémie de Covid-19 ?

Le CNOSF a proposé aux CROS la possibilité de labelliser des événements numériques. C’est une première, mais nécessaire au vu du contexte. Lors de différentes réflexions au CROS Bourgogne-Franche-Comté, la question s’est posée et il semblait compliqué de regrouper un public nombreux. Nous nous sommes alors tournés vers des événements en ligne, pour éviter les rassemblements, mais pour également montrer que les outils numériques se développent énormément. Cette situation nous a permis de proposer un peu de nouveauté et de faire participer le public d’une manière différente. Nos événements numériques labellisés étaient les premiers à apparaître sur la carte Sentez-Vous-Sport du CNOSF.
 
Quels ont été ces événements numériques ?

Le 12 septembre, le CROS était en live avec Clément Jacquey (photo), l’un de nos ambassadeurs Sentez-Vous Sport 2020 au pôle de tir-à-l’arc du CREPS de Dijon. Pendant la première heure, nous avons associé le public qui lui a posé des questions, ainsi qu’à Frédérique Musy, responsable au pôle. Clément Jacquey a parlé de son quotidien de sportif de haut niveau, de la formation au sein du pôle, de sa période du confinement, du report des JO à 2021, de la préparation de sa saison ou encore de sa reconversion. La deuxième heure était consacrée à la démonstration de cette discipline peu médiatisée. Clément Jacquey a présenté les caractéristiques de son arc, avant de faire plusieurs séries avec des jeunes du pôles. (Retrouvez la vidéo > www.facebook.com )

Ensuite, lors des animations Sentez-vous Sport au sein de l’administration pénitentiaire du 16 au 18 septembre, le Service pénitentiaire d’insertion et de probation a permis à une dizaine de personnes sous la main de la justice de bénéficier d’activités sportives avec la Société des régates mâconnaises. Ils ont découvert l’aviron indoor grâce à un simulateur et un rameur d’intérieur. Le CROS a profité de ces animations pour installer un plateau le 18 septembre. Avec Richard Bidet, chargé de mission, nous avons accueilli des représentants du service pénitentiaire qui ont rappelé toutes les activités du CROS dans ce milieu à l’année. Nous avons également reçu l’animateur de la séance, des membres de la Société des régates mâconnaises ainsi qu’un participant qui a accepté de donner ses impressions. (Retrouvez la vidéo > www.facebook.com

 

 

Actuellement et jusqu’à vendredi, Félix Pénin, apprenti au CROS, mène une animation à destination des entreprises. Il envoie aux salariés les liens de trois vidéos sur les thématiques “relaxation au travail”, “manger un repas sain au travail” et “étirements au poste de travail dans le cadre de Work&Move®”. Ces vidéos permettent de donner des conseils à ces structures qui ont besoin d’informations pour améliorer le quotidien au travail et de présenter le dispositif Work&Move®.
 
Avez-vous déjà pu tirer un bilan de ces événements en ligne ?

Près de 300 personnes différentes ont vu l’intervention avec Clément Jacquey en direct, 200 pour les animations avec l’administration pénitentiaire à Mâcon. Les nombres de vues ont triplé après que les vidéos ont été postées sur notre page Facebook. C’est encourageant, car nous n’avions pas pu réfléchir à une stratégie horaire et nous nous sommes adaptés à l’emploi du temps des intervenants. Je pense que nous avons bien fait passer des messages, et pourquoi pas suscité des vocations pour le tir-à-l’arc. On ne remplacera pas l’événement physique, mais c’était important de montrer qu’il est possible de faire autrement. Si la situation sanitaire s’améliorait, la volonté est de retrouver des événements avec beaucoup de public, mais on pourra continuer de proposer du contenu en ligne. Beaucoup d’animations physiques se déroulent autour de Besançon et Dijon, bien que nous essayons au maximum de nous rendre sur l’ensemble de notre territoire d’action. Les événements numériques sont un moyen de créer un lien avec des personnes éloignées de ces villes centrales.
 
Vous n’avez prévu aucun événement physique ?

Le CROS devait avoir un stand sur l’événement labellisé “Tout Besançon bouge”, destiné à proposer des activités physiques au grand public, organisé par la Ville ce dimanche 27 septembre dans le parc de Chamars. Malheureusement, l’événement a été annulé. Nous avions prévu d’installer un jeu de société géant où les participants feraient eux-mêmes les pions, avec des questions sur les thèmes du sport santé, des JO ou encore du développement durable et des défis physiques à relever.

 

 

Comment allez-vous impliquer la deuxième ambassadrice Sentez-Vous Sport 2020 de votre région, Eugénie Dorange ?

Son calendrier a été chamboulé à cause de la pandémie de Covid-19. Elle a eu des partielles et des compétitions de canoë en septembre. Nous voulons quand même essayer de faire la même rencontre live qu’avec Clément Jacquey.

À lire aussi > Clément Jacquey : « J’espère bien représenter le tir-à-l’arc »

À lire aussi > Eugénie Dorange : « Le sport est moteur de belles valeurs »

Propos recueillis par Leslie Mucret
Crédit photo : CROS Bourgogne-Franche-Comté
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE