Taekwondo – Cyrian Ravet : « Tout est monté » 

Cyrian Ravet a crevé l’écran. Le combattant originaire de Lyon s’est emparé de son deuxième titre consécutif de champion d’Europe dans la catégorie -58kg à 18 ans seulement. Le jeune tricolore nous donne désormais rendez-vous à Tokyo pour, ce qu’il espère être, ses premiers Jeux Olympiques. 

Ce week-end, on a beaucoup entendu parler de vous. Comment le vivez-vous ? 

(Rires) Ca fait plaisir. Le titre, c’est ce que je recherchais. Il y a eu quelques interviews, des nouveaux abonnés sur les réseaux sociaux. Tout est monté. 

 

Quelles sont vos sensations après avoir remporté ce deuxième titre de champion d’Europe en seulement quelques mois ? 

C’est beaucoup de plaisir, la sensation du travail accompli. Cela me permet de mieux me positionner pour aller chercher la qualification olympique. 

 

Comment s’est déroulée la journée de compétition ? 

Elle a commencé tôt, à 7 heures du matin pour le réveil. Les combats se sont enchaînés et la compétition s’est terminée vers 18 heures. Il y a eu des montées de stress mais rien d’affolant.

 

Votre adversaire en demi-finale a déclaré forfait. Comment avez-vous géré ce moment particulier ? 

J’ai pris la nouvelle avec plaisir. Pour certains, c’est du stress d’avoir un combat en moins. J’ai considéré que c’était du repos supplémentaire pour la finale. J’ai encore pu me focaliser davantage sur ce dernier combat. 

 

Pouvez-vous nous raconter votre parcours jusqu’ici ? 

J’ai essayé beaucoup de sports dans mon enfance et je voulais pratiquer un sport de combat. Mon père m’a fait découvrir le taekwondo et j’ai accroché directement à l’âge de huit ans. J’étais plus attiré par la partie compétition de ce sport. Dès le départ, je suis allé dans le club de Bron à côté de Lyon qui me permettait de faire des compétitions.

 

Quels sont vos objectifs pour la suite ? 

Je vais participer au Tournoi de qualification olympique à Sofia en Bulgarie (7 et 8 mai) où il faudra être parmi les deux premiers de ma catégorie -58kg pour être qualifié à Tokyo. Je vais tout donner sur cette compétition. Je suis assez confiant. 

 

En cas de qualification, le Jeux seront le premier grand rendez-vous de votre carrière…

Pour moi, les Jeux Olympiques représentent un rendez-vous familial qu’on regarde tous ensemble à la télévision. C’est un rêve mais avant tout, l’objectif principal. J’espère que, cette fois pour les Jeux de Tokyo, je ne serai pas devant la télé avec ma famille. Ce sera bon signe.   

Propos recueillis par Loïc Feltrin
Crédit photos : Aleksandar Djorovic / Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE