Combat : Le MMA, nouvel horizon pour Diane Voituret

Depuis neuf mois, Diane Voituret a découvert le Mixed Martial Art. L’ancienne combattante de K1 va disputer son premier combat professionnel, le samedi 10 juillet à Maurepas (Yvelines).

 

Après sa défaite en K1 le 3 octobre dernier, la championne de France semi-pro 2019 de muay thaï voit sa carrière prendre un tout nouveau tournant. Après une grosse remise en question, elle n’a pas hésité à bifurquer et arrêter son sport de prédilection. « Mentalement, je n’y étais plus. Je ne me reconnaissais pas. J’avais perdu la flamme, je voulais arrêter la boxe », explique-t-elle. Elle a donc décidé d’arrêter le pied-poing, discipline qu’elle pratiquait depuis quatre ans et demi au Ring Side de Gerland, pour rejoindre le MMA.

L’apprentissage se fait vite, pendant le deuxième confinement, elle s’entraîne avec un groupe de potes, et surtout des garçons qui pèsent jusqu’à 20kg de plus qu’elle : « J’ai appris le MMA sur le tas, un peu à l’envers. Les sports de combat, ce n’était pas nouveau pour moi. J’observe et j’assimile vite, donc j’ai rapidement exécuté des mouvements techniques comme le triangle (soumission), sans maîtriser les positions de base ». Elle affrontera donc pour son premier combat en professionnel la Marseillaise Jennifer Trioreau, issue de la savate et du kick boxing, qui ne compte qu’une seule défaite en pro. Mais pour Diane Voituret, l’essentiel est ailleurs :  « Elle va vouloir taper fort, mais j’ai l’habitude. Je n’ai rien à perdre. J’ai bientôt 30 ans, je ne me dis pas que je vais être championne UFC, même si j’aimerais faire de belles choses en MMA. Je veux juste vivre ce que j’ai à vivre et prendre du kiff. »

 

Alexandre Pastorello

Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE