SPORTMAG.fr

Clara Burel : « Remporter un Grand Chelem junior »

FFT

A 16 ans, Clara Burel fait figure de grand espoir du tennis féminin. Entretien avec la joueuse bretonne, qui est parvenue à se hisser en finale de l’Open d’Australie junior 2018.

 

En début d’année, vous êtes parvenue en finale de l’Open d’Australie junior. Vous attendiez-vous à atteindre ce niveau de la compétition ?

Non, pas du tout. A la base, je voulais aller le plus loin possible dans ce tournoi. Je ne m’étais pas fixée d’objectif précis. Il fallait déjà que je remporte mon premier match dans un tournoi du Grand Chelem junior. J’ai réussi à effectuer un bel enchaînement de matches, j’ai bien joué à chaque fois. J’aurais voulu remporter le titre mais, à l’arrivée, je n’éprouve pas de regrets.

Suite à ce bon parcours en Australie, vous avez décroché votre première sélection en équipe de France pour la rencontre de Fed Cup face à la Belgique. Que retirez-vous de cette expérience ?

J’étais très étonnée d’être convoquée. Quelqu’un de la fédération m’a appelée pour me l’apprendre. C’était une bonne surprise. J’ai ainsi pu découvrir comment les filles du très haut niveau s’entraînent. Elles m’ont d’ailleurs bien accueillie, elles étaient très gentilles avec moi. C’est une expérience que j’ai envie de revivre.

Quels sont vos objectifs pour la suite de la saison ?

J’aimerais bien remporter un tournoi du Grand Chelem en junior. Sinon, pour le moment, je n’ai pas encore de classement WTA. Je vais participer à des tournois ITF (l’échelon inférieur du circuit professionnel féminin, NDLR). Actuellement, je suis engagée à Hammamet, en Tunisie. J’ai passé les qualifications et je m’apprête à disputer le premier tour du tableau final.

Avez-vous des modèles de joueuses en particulier ?

Je n’en ai pas vraiment, même si j’adorais Maria Sharapova quand j’étais plus jeune. Sinon, le retour de Serena Williams après sa grossesse m’impressionne.

Où en êtes-vous dans vos études ?

Je suis en terminale en ES. J’ai un an d’avance. Je suis des cours par correspondance. Je ne sais pas encore ce que je ferai après le Bac. Cela dépendra sûrement de mes résultats en tournoi.

La rédaction

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *