Volley – Bruno Soirfeck : « Maintenir Chaumont dans le top 4 »

Le Chaumont Volley-Ball 52, champion de la saison 2016-2017, s’était installé dans le haut du tableau de Ligue A ces dernières années. Mais cette saison pas comme les autres fait douter plus d’un club. L’occasion de revenir sur ce début de saison compliqué et les ambitions de Chaumont avec Bruno Soirfeck, président du club.

L’effet Covid a-t-il clairement impacté vos performances ?
Clairement oui. Je ne veux pas en faire une excuse mais certains clubs ont connu la vague de Covid au mois d’août tandis que nous, nous avons été impactés de plein fouet au mois de novembre. Nous avons été obligés de mettre l’équipe et le staff en confinement, sans entraînement pendant 3 semaines. Cette situation a induit une sorte de « deuxième reprise », cela a été compliqué physiquement. Sinon, pour parler purement performance, on est un peu en deçà, on a toujours un match de retard mais nous devons faire preuve de plus de solidarité. Notre début de saison a été compliqué par la blessure de notre pointu, Jesus Herrera. Le cubain a été indisponible pendant 1 mois et demi. Mais ce qui nous pénalise en ce moment, c’est l’absence de notre coach. En effet, Silviano Prandi est aussi sélectionneur de la Bulgarie. Il est parti depuis 3 semaines avec son équipe pour le championnat d’Europe, il nous retrouvera directement à Paris pour notre prochain match. De manière générale, la Ligue A a beaucoup évoluée. Maintenant les 8 premiers peuvent gagner tous les week-ends, c’est beaucoup plus relevé.

 

 

Comment voyez-vous la deuxième partie de saison ?
D’un point de vue global, on vit week-end après week-end. Avec le Covid, tout est incertain. Nous ne
savons pas si nous allons avoir des contaminations au sein du club, si notre effectif va être décimé par
les positifs. Avec ces paramètres il est impossible de se donner des objectifs, alors nous allons sur le
terrain chaque week-end pour gagner avec l’effectif qu’on a et on essaie de ramener des résultats. Nous avons commencé l’année avec une défaite contre Tours. Notre équipe doit avoir une réaction dès le prochain match, on doit aller chercher les 3 points. Cela va être compliqué mais on doit montrer plus de solidarité. De plus, le retour de notre coach devrait aider l’équipe à aller chercher un résultat.

 

Quels sont les objectifs du club ?
L’objectif est clair, nous voulons nous maintenir dans le top 4 de l’élite française. Ces places sont
précieuses car nos ambitions sont européennes. Dans la continuité de nos ambitions, l’année prochaine nous devrions intégrer une nouvelle salle avec 2000 places. Pour l’instant, la nouvelle salle s’appellera Palestra mais je ne vous cache pas l’envie de faire du « namming ». C’est un pas de plus dans le développement, nous voulons solidifier notre club pour le maintenir dans l’élite et cela va par une diversification du club. C’est vraiment l’outil qu’il nous manque pour progresser et passe un nouveau palier. Nous voulons développer économiquement le club, le nerf de la guerre est là. Plus de revenus nous permettraient de recruter plus de joueurs mais aussi du staff et donc de nous maintenir à ce statut de club de haut de tableau. On travaille déjà à ce qu’on va pouvoir proposer à nos partenaires.

Propos recueillis par Arthur Glory
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE