02/22/2020

No posts were found.

TQO de volley : les Bleus vont jouer contre la Slovénie

Malgré sa défaite au tie-break contre les Pays-Bas, l’équipe de France masculine de volley jouera une demi-finale du Tournoi de qualification olympique de Berlin contre la Slovénie aujourd’hui à 17 h.

 
Il suffisait d’un set à l’équipe de France masculine de volley pour assurer sa qualification en demi-finale du Tournoi de qualification olympique de Berlin. Les hommes de Laurent Tillie ont obtenu ce qu’ils voulaient malgré leur défaite contre les Pays-Bas (25-21, 25-20, 22-25, 19-25, 12-25) lors du dernier match de la Poule B. Les Bleus, menés par un Jean Patry au sommet de sa forme, ont très vite remporté le premier set (25-21). Dans la foulée, le sélectionneur a opéré à plusieurs changements pour faire reposer ses cadres avant la demi-finale aujourd’hui. L’équipe d France a empoché le deuxième set (25-20), mais a cédé devant les Néerlandais lors des trois suivants (22-25, 19-25, 12-25) leur laissant la victoire. « Il fallait passer le moins de temps possible sur le terrain, et c’est pour ça qu’il y a eu du turn-over après le gain du premier set, l’objectif était aussi de faire participer tout le monde à la fête de ce tournoi », a expliqué Laurent Tillie. Deuxième de la Poule B derrière la Bulgarie, mais devant la Serbie championne d’Europe en titre, les Bleus vont affronter la Slovénie, finaliste du dernier Euro et invaincue dans la Poule A, aujourd’hui à 17 h. « On sait que ça va être un combat, les Slovènes sont en pleine forme, sur une pente ascendante », prédit le sélectionneur. « Ils sont solides physiquement, ont une grosse puissance d’attaque aux ailes, une bonne alternance au service et une grosse présence au bloc grâce à de très bons centraux. Il va falloir essayer de faire déjouer cette équipe, c’est vrai qu’ils ont l’ait d’être très solides. » L’autre demi-finale mettra aux prises l’Allemagne et la Bulgarie.

Leslie Mucret
Crédit photo : Conny Kurth / www.kurth-media.de
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE