Mondial volley 2018 : Les Bleus domptent le Canada

Après la défaite face aux Pays-Bas dimanche (2-3), l’équipe de France masculine de volley a réagi en battant le Canada (3-1). Une victoire qui lui permet d’accéder à la 2e phase de ce Mondial 2018.

 

Les Bleus peuvent “un peu” se rassurer ! Grâce à leur victoire face au Canada (25-22, 25-21, 22-25, 25-17), les hommes de Laurent Tillie sont parvenus à accéder à la 2e phase en terminant 3e de leur poule (derrière le Brésil et les Pays-Bas). Une partie que les Bleus auront abordée avec sérieux et concentration, tout en mettant par moments le petit grain de folie qui la rend si particulière sur la planète volley, grâce notamment à Earvin Ngapeth, meilleur marqueur du match (22 points, 19/30 en attaque, 3 aces).

Patry et Tillie décisifs dans le 2e set

Le futur joueur de Kazan a d’ailleurs d’entrée posé son empreinte sur le match, permettant à la France de se détacher dans la première manche (4-2). Et si les Bleus se sont fait quelques frayeurs à cause de quelques fautes techniques (16-19), le n°9 tricolore les a remis devant grâce à une énorme série au service (22-20). Un avantage suffisant pour leur permettre de remporter ce premier set (25-22). L’entame du deuxième, manquée (4-8), a poussé Laurent Tillie à procéder à ses premiers changements, Jean Patry et Kevin Tillie remplaçant Stephen Boyer et Thibault Rossard. Deux changements payants puisque les deux entrants vont apporter un second souffle aux Français qui remportent cette seconde manche (25-21).

Un 2e tour compliqué

Les Canadiens n’étaient pas pour autant désunis, réussissant à se détacher dans la troisième (13-17) avant de de relancer le suspense (22-25). Mais dans le quatrième set, les hommes de Laurent Tillie ont très vite creusé un écart (8-4). Un écart qui ne cessera de se creuser pour une victoire finale en quatre manches. La France termine ainsi à la troisième place de la poule B, avec un bilan de trois victoires et deux défaites pour un total de 11 points. De quoi envisager l’avenir avec l’espoir d’accéder au Final Six de Turin. Un objectif qui passera par trois victoires lors de la seconde phase dans une poule H très relevée, avec la Pologne (auteur d’un sans-faute au premier tour), la Serbie ou la Russie, et l’Argentine.

La rédaction
Crédit photo : 2018 FIVB
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE