Ligue des Nations 2018 : Les Bleus surpris par la Chine

Pour son troisième match de la Ligue des Nations 2018, l’équipe de France masculine de volley s’est inclinée trois sets à deux face à la Chine (25-16, 22-25, 21-25, 25-16, 13-15). Laurent Tillie et son staff avaient décidé de rester fidèles à leur logique de turnover.

 

Un premier set maîtrisé

Face à la 20ème nation mondiale au dernier classement de la FIVB, les Bleus débutaient bien la partie sous l’impulsion d’un Nicolas Le Goff percutant d’entrée (4-2). Malgré un bref retour des Chinois au tableau d’affichage (5-5), l’équipe de France faisait vite le break sur un bloc monstrueux de Stéphane Brizard (8-5). Avec un Jean Patry très en vue au poste de pointu, les Bleus se détachaient dans ce premier set, remporté 25-16 en 21 minutes.

Les Chinois prennent le dessus

La deuxième manche fut plus accrochée, avec des Chinois agressifs d’entrée (3-5). Les Bleus revenaient au score, parvenant même à passer devant à la faveur de deux attaques victorieuses signées Patry et Le Goff (10-7). Mais les hommes de l’entraîneur espagnol Raul Lozano ne lâchaient rien et trouvaient les solutions en attaque pour recoller au score. La sélection asiatique s’échappait même suite à deux fautes directes consécutives de Nicolas Le Goff (17-20), déclenchant une grosse colère de Laurent Tillie. Appliqués jusqu’au bout, les Chinois empochent la deuxième manche (22-25). En confiance, le pointu Chuan Jiang et ses partenaires poursuivaient sur cette lancée en début de troisième set, prenant les Bleus à la gorge d’entrée. Tout réussissait aux Chinois, qui faisait la course en tête tout au long de la manche, malgré les changements opérés par Laurent Tillie. En difficulté au service, les Bleus ne revenaient pas et la Chine basculait en tête (21-25 dans le troisième set).

Un sursaut d’orgueil vain

Crucial, le début du quatrième set voyait l’entrée de Raphaël Corre au poste de passeur. Les Bleus haussaient leur niveau de concentration et d’intensité, rendant chaque point difficile à marquer pour les Chinois. De plus en plus infranchissables au bloc, les Français prenaient de l’avance (13-7) et égalisaient à deux manches partout (25-16), avant de poursuivre leur effort au début du set décisif. Sérieux et appliqués, les Bleus créaient un premier écart (4-1), mais la Chine revenait (5-5) et passait même devant sur un bloc de l’inévitable Chuan Jiang, homme du match (29 points). Les Bleus ne reviendront plus, la Chine décrochant un succès de prestige face au vainqueur sortant de la Ligue Mondiale (13-15 dans le tie break).

Laurent Tillie – Entraîneur de l’équipe de France :

“C’est une défaite un peu frustrante parce que nous avons très bien commencé. Ensuite, nous perdons notre volley, puis nous revenons bien dans le match. Nous avons bien commencé le tie break, et puis nous faisons quelques fautes qui coûtent cher au mauvais moment. C’est dommage parce qu’on s’est bien battus et qu’on a joué très proprement. Au niveau des stats, nous sommes même un peu au dessus des Chinois, mais on a joué un pointu (Chuan Jiang) qu’on n’a pas réussi à ralentir. Il a pris feu au milieu du match et est resté chaud jusqu’à la fin. Il ne s’est pas posé de questions, a attaqué toujours dans le même angle, et nous avons manqué de rigueur et de discipline en défense et au bloc pour pouvoir le contrer. Il nous a dominés. Il faut continuer à travailler. Nous sommes dans un processus d’apprentissage, il faut apprendre à finir les matchs. C’était tout de même un bon week-end parce que tout le monde a joué. Nous avons fait de grosses doses de travail physique, dont on va commencer à voir les fruits la semaine prochaine à Aix”.

La rédaction
Crédit photo : Newspix / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE