Ligue des Nations 2018 : Les Bleus partent en conquête

Deux semaines après avoir débuté la Ligue des Nations 2018 à Rouen, l’équipe de France masculine jouera trois matchs de vendredi à dimanche dans l’Arena du Pays d’Aix face à la Corée du Sud, l’Argentine et la Serbie. Le sélectionneur Laurent Tillie espère trois victoires…

 

Avec quatre victoires en six matchs et une cinquième place provisoire, l’équipe de France est pour l’instant dans les objectifs fixés par le staff sur cette nouvelle compétition. Car, si la France est qualifiée d’office pour les Finales en tant que pays organisateur (du 4 au 8 juillet à Lille), Laurent Tillie a demandé à ses joueurs de gagner également leur billet sur le terrain. Il faudra pour cela terminer parmi les six premiers à l’issue des quinze matchs de la phase de poules…

Un sans faute attendu

Trois victoires, voici l’objectif fixé par Laurent Tillie, ce qui nécessitera une équipe de France au sommet de sa forme face à des adversaires qui auront du répondant. Si elle compte pour l’instant six défaites en autant de matchs, la Corée du Sud, avec son jeu vif et technique, est capable de poser des problèmes aux partenaires de Benjamin Toniutti. Même chose pour l’Argentine de Facundo Conte, malgré son bilan d’une victoire pour cinq défaites. Et que dire de la Serbie victorieuse de la Ligue Mondiale en 2016 et une formation composée d’une pléiade de stars, du surdoué Aleksandar Atanasijevic, aux attaquants Marko Ivovic et Uros Kovacevic, en passant par le central Srecko Lisinac. Du costaud attend donc les Bleus à Aix-en-Provence, ce qui laisse augurer un week-end de très haut niveau…

Les adversaires des Bleus vus par Laurent Tillie :

“La Corée a un peu le même profil que le Japon, que nous avons affronté à Rouen, c’est-à-dire que c’est une équipe très technique, qui s’appuie sur une bonne réception et un jeu très rapide, elle fait très peu de fautes et est très forte en défense. Les Coréens ont mal commencé sur le premier tournoi, mais ils ont fait de meilleurs résultats sur le deuxième, ils montent en puissance”.

“Quand elle est au complet, l’Argentine est redoutable. Sur cette Volleyball Nations League, elle intègre des nouveaux joueurs aux côtés de quelques anciens comme Facundo Conte, un joueur qui attaque très vite aux ailes, un très grand technicien, capable d’attaquer au-dessus, en vitesse, en block-out. Ils ont en plus une vraie école d’attaque au centre, avec des attaques un peu décalées, jamais aux mêmes endroits, c’est assez spectaculaire à voir. C’est une équipe qui joue un peu comme l’Iran, avec un jeu rapide et très difficile à contrôler. Elle vient de battre l’Italie 3-0 chez elle, c’est la preuve qu’elle monte elle aussi en puissance “.

“La Serbie sera la grande nation de ces prochaines années, ils ont des grands gabarits, des techniciens, des grands attaquants, des grands serveurs, des grands bloqueurs, ils ont tout ! La liste est longue, de leur pointu Atanasijevic, qui a gagné le Championnat d’Italie, en passant par Lisinac au centre, Kovacevic, Ivovic, Podrascanin, et un grand coach, Nikola Grbic. C’est une équipe qui va nous poser plein de problèmes, ce sera très intéressant de les jouer, c’est une des plus belles équipes au monde”.

La rédaction
Crédit photo : Newspix / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE