Les Bleues qualifiées pour l’Euro Volley 2019 !

En signant un parcours parfait, avec une quatrième victoire en trois sets décrochée ce samedi en Géorgie (0-3), l’équipe de France féminine a décroché son billet pour l’Euro Volley 2019.

 

Les joueuses d’Émile Rousseaux ont donc décroché leur billet pour le championnat d’Europe 2019, qui se disputera l’année prochaine dans quatre pays (Hongrie, Slovaquie, Pologne et Turquie). Absentes de la compétition lors des deux dernières éditions, les Bleues font ainsi leur grand retour dans le gratin continental. Une qualification amplement méritée au vu du parcours des Bleues dans ce tournoi de qualification : quatre matchs, et quatre victoires en trois sets, dont la dernière acquise ce samedi à Tbilissi (25-16, 25-17, 25-16).

Premier examen largement réussi

Avec la même composition d’équipe que mercredi soir au Phare (Fidon, Cazaute, Bauer, Martin, Dascalu, Giardino (l.), Amalric), elles ont de nouveau dompté une Géorgie valeureuse. Un temps menées dans le premier set (2-4), elles ont créé le premier break du match (9-6). L’écart a grandi petit-à-petit, avant qu’elle ne fasse la décision sur leur deuxième balle de set. La maîtrise sera toujours française dans le deuxième set. Avec dix balles de deuxième manche (24-14), il faudra cette fois attendre la quatrième pour en terminer (25-17). Au coude à coude jusqu’à 9-9 dans le troisième set, les Bleues ont su garder la main mise pour s’imposer 25-16 et validé leur billet pour l’Euro 2019…

Émile Rousseaux – Entraîneur de l’équipe de France :

“On a fait le job. On a gagné quatre matchs, on n’a pas perdu un set. Ca ne veut absolument pas dire que nous sommes formidables, ça ne veut pas dire que le volley-ball français féminin est en transformation. Mais il y avait un objectif, il y avait des situations à gérer et ce groupe, malgré sa fragilité, est parvenu à se montrer conquérant. Il y a encore énormément de travail. Mais cette qualification est un signe encourageant, surtout pour les filles, pour leur donner envie de progresser, et de s’investir dans ces exigeants programmes d’été. C’est une étape. Il fallait se qualifier, et c’est encore mieux de se qualifier sans perdre un set. Ça nous permet d’aborder les prochaines rencontres avec plein de perspectives”.

La rédaction
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE