Volley-Ball : les Bleues en demies des Jeux méditerranéens 2018

L’équipe de France féminine a réussi une très belle performance jeudi en quarts de finale des Jeux Méditerranéens 2018 en battant la Slovénie au tie-break (25-11, 18-25, 23-25, 25-16, 15-7). Elle affrontera samedi la Grèce en demi-finale, avec une médaille en jeu.

 

Après la médaille de bronze du World Grand Prix en 2017, l’équipe de France féminine va-t-elle décrocher une deuxième médaille internationale en deux ans ? La performance est en tout cas à la portée des filles de Félix André, qui ont réussi à se qualifier pour le dernier carré contre une formation que l’on présentait comme une sérieuse prétendante au podium final à Tarragone, la Slovénie. Lundi, après le second match de poule perdu face à la Croatie (1-3), l’entraîneur tricolore déplorait la faible qualité de service et le manque de variété en attaque de ses joueuses. “Je pestais ces derniers temps sur le service, nous avons été très efficaces aujourd’hui dans ce domaine, non seulement en agressivité mais aussi en précision, nous avons réussi à les faire déjouer complètement et forcément derrière, c’est plus facile pour poser le bloc/défense”, a commenté après-coup Félix André, très satisfait du match livré par son équipe.

Un gros combat

Parties sur les chapeaux de roue dans un premier set à sens unique (25-11), les Françaises ont ensuite réussi, après la perte des deux suivants (18-25, 23-25), à reprendre le dessus et s’imposer assez nettement dans les deux derniers (25-16, 15-7). A la grande satisfaction de Félix André : “L’objectif affiché depuis le début, c’était de rentrer dans le dernier carré, nous y sommes. Je crois que ce n’est jamais arrivé dans l’histoire de l’équipe de France féminine, c’est bien, cette équipe avance et est en train d’écrire son histoire. Je retiens surtout notre gros match, notamment au niveau mental, cela a été un gros combat”. Il faudra sans doute en livrer un autre samedi en demi-finale face à la Grèce…

La rédaction
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE