Voile : l’équipe « Rêve à perte de vue » embarque aujourd’hui

Un équipage composé de personnes malvoyantes et aveugles va se lancer aujourd’hui dans la traversée Marseille-Carthage à la voile pour combattre les préjugés.

 
Joël Paris, skipper expérimenté malvoyant, a constitué un équipage de personnes aveugles et mal-voyantes pour réaliser le record à la voile en Méditerranée entre Marseille et Carthage (Tunisie). Il a embarqué Olivier Brisse, navigateur aveugle détenteur du record de vitesse en planche à voile pour une personne non voyante, Valérie Garibaldi, kinésithérapeute et formatrice secouriste chez les marins-pompiers de Marseille, ainsi que deux étudiants à l’École nationale supérieure maritime de Marseille dans ce projet collectif appelé “Rêve à perte de vue”. Cette traversée, soutenue par Kito de Pavant, était prévue en octobre dernier, mais faute de fenêtre météorologique acceptable, elle a été repoussée.

 

 

C’est donc aujourd’hui depuis le Vieux Port de Marseille que l’équipage “Rêve à perte de vue” réalisera son défi pour combattre les préjugés contre les personnes atteintes de déficience visuelle. « Oui, même atteints de déficience visuelle, nous sommes capables de participer à une course en voilier au grand large, notamment grâce aux sens accrus de l’écoute, du contact et de l’équilibre que nous avons développés au fil de nos vies », affirment les membres de ce projet collectif. « Il est important de montrer à tou.te.s, – société civile, décideurs, entreprises, monde sportif, personnes touchées par ce handicap – etc., que tout est possible et que la différence est un réel atout pour la performance. »

 
 

À lire aussi > Un “Rêve à perte de vue” pour combattre les préjugés

 

 

Leslie Mucret
Crédit photo : Rêve à perte de vue
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE