Duo Sail : tous à Marseille pour la finale

Le CNTL organise une nouvelle fois la Duo Sail, qui réunira les meilleurs équipages lors de cette dernière épreuve du Championnat méditerranée IRC double UNCL les 28 et 29 septembre. En plus du haut niveau, la convivialité sera aussi au rendez-vous.

Le Cercle nautique et touristique du Lacydon (CNTL), club de voile basé dans le Vieux port de Marseille, est actif tout l’été, avec des équipages participant à différentes courses, grâce à ses actions en faveur de l’environnement et en organisant ses propres régates. La Duo Sail, dernière course du Championnat méditerranée IRC double UNCL, fait partie de son calendrier. Ainsi, une trentaine de bateaux seront au rendez-vous les 28 et 29 septembre prochains dans la rade de Marseille pour participer à cette épreuve.

Du haut niveau

Coureur assidu, membre du Pôle Course du CNTL depuis sa création il y a 8 ans, Ludovic Gérard s’apprête à participer à la Duo Sail édition 2019 à bord de son bateau Solenn, un JPK1080. Comme les années précédentes, il s’attend à des régates de haut niveau. « La Duo Sail est la dernière épreuve du Championnat méditerranée IRC double UNCL. Elle permet aux skippers d’améliorer leur classement ou de conforter leur place », rappelle ce passionné. « Le rythme est intense, les coureurs se frottent à des adversaires de haut niveau. Il faut toujours être attentif, car on peut être aux avant-postes à un moment et très vite tomber dans les profondeurs du classement. » Le challenge de la concurrence élevée n’est pas le seul argument qui fait venir les équipages. « C’est une régate appréciée », insiste le coureur. « Le samedi soir, tous les participants sont invités à une soirée au club house du CNTL et discutent stratégie, tactique et navigation. C’est un moment très agréable ! »

Des parcours selon les conditions météos

Au-delà des régates en rade de Marseille, les duos pourront être amenés à longer la côte vers les Calanques au gré des deux courses quotidiennes. « Les parcours sont décidés le jour même selon les conditions météorologiques », précise Ludovic Gérard. « Des “parcours construits” autour de trois bouées seront mis en place par le comité du CNTL, mais le programme pourra aussi comporter des “parcours côtiers”. » Toutes ces régates seront aisément visibles pour le public depuis la Corniche, qu’il s’agisse de courses en rade ou des zones de départ et d’arrivée.

Leslie Mucret
Crédit photo : yohan brandt 2018
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE