Maxime Postal : « On a fait avec les moyens du bord »

Avec son équipe de l’Université de Lorraine, le handballeur Maxime Postal a pris la 8ème place des championnats de France universitaires à Marseille.

 

Comment analysez-vous cette compétition ?

Le niveau de ces championnats était vraiment intéressant, il y avait de belles équipes en face. Notre équipe était un peu « bricolée », nous n’avions pas vraiment anticipé cette compétition. On a donc disputé nos matches avec certains joueurs qui n’étaient pas à leur poste. On a fait avec les moyens du bord. Les blessures pendant la compétition ne nous ont pas non plus aidé, il nous a manqué des joueurs de rotation.

Dans quel état d’esprit abordiez-vous ces championnats ?

Nous avons la chance d’évoluer dans le championnat élite, notre objectif est donc de nous qualifier chaque année pour ce niveau de compétition. On a terminé cinquième l’an dernier, troisième il y a deux ans, il y a donc une vraie régularité. Cette année, nous n’avions tout simplement pas ce qu’il fallait pour viser le haut de tableau.

Quelle importance donnez-vous aux compétitions universitaires par rapport à votre carrière fédérale ?

Cette saison, j’ai évolué au Grand Nancy Métropole Handball, principalement en Nationale 3, mais j’ai aussi effectué treize matches avec la Proligue, la deuxième division. Le niveau n’est donc pas du tout comparable avec ce que l’on trouve en universitaire. Malgré tout, une équipe comme Aix-Marseille s’était présentée avec plusieurs joueurs évoluant en Lidl Starligue. Pour moi, comme beaucoup d’autres joueurs, je trouve que les compétitions universitaires sont abordées de façon plus décontractées. Il y a de l’enjeu bien sûr, mais il y a moins de stress que lors des matches fédéraux.

Classement des championnats de France U de handball :

1. Aix-Marseille Université
2. Université de Bourgogne Dijon
3. STAPS Orsay
4. Université de Montpellier
5. UPE Créteil
6. Université du Littoral Côte d’Opale
7. Université de Franche-Comté Besançon
8. Université de Lorraine

Propos recueillis par Olivier Navarranne

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE