SPORTMAG.fr

Laurine Fradkin : « Constituer un réseau »

UFR
Les étudiants en Master 1 management du tourisme sportif à l’UFR STAPS de Montpellier organisent une « Rencontre sport tourisme et innovation » mercredi au Palais universitaire de Veyrassi. Présentation avec Laurine Fradkin, étudiante.

 

Que va apporter la « Rencontre sport tourisme et innovation » aux étudiants ?

Cette journée nous permet de présenter le master et de créer des relations entre l’université et l’extérieur. Les professionnels présents auront la possibilité de rencontrer de futurs stagiaires. Les étudiants pourront prendre des contacts pour se constituer un réseau et trouver de futurs collaborateurs. De plus, ces professionnels qui n’ont pas l’habitude de se côtoyer pourront échanger et éventuellement créer des partenariats. Nous voulons faire découvrir le master management du tourisme sportif aux étudiants, mais aussi toucher les lycéens. La rencontre servira aussi aux partenaires et au grand public.

Qui est à l’organisation de cette Rencontre ?

La promotion du master 1 management du tourisme sportif, dont je fais partie, gère tout, de la réservation de la salle et du matériel à la logistique en passant par le programme. Nous nous sommes répartis l’organisation en trois pôles : partenaires, communication et logistique/budget. Cette année, nous avons choisi le thème de l’innovation.
 

> Plus d’informations sur l’événement

 

Quel sera le déroulé de la journée ?

Les partenaires, ainsi que le bureau des étudiants, vont animer des stands de 10 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 16 h 30. Avant l’ouverture au grand public, nous offrons le petit-déjeuner aux partenaires. Une table ronde autour de l’innovation dans le tourisme sportif débutera à 11 h. Lors de la pause déjeuner, nous invitons les intervenants autour d’un repas concocté par un traiteur pour poursuivre les échanges. Nous avons tenu à instaurer des temps forts entre nous, comme après la fermeture au public à 16 h 30, pour favoriser les rencontres.

Pourquoi se spécialiser dans le tourisme sportif ?

Cela offre une spécificité qu’on peut vendre auprès de nos futurs employeurs. En plus d’être en stage deux mois en master 1 et quatre à six mois en master 2, nous sommes formés aux méthodologies d’enquêtes et à la recherche. S’immerger dans un sujet nous rend plus performants pour comprendre ce type d’activités. Combiner les recherches aux stages sur le terrain nous donne un autre regard sur notre projet professionnel.
 

> Le programme de la « Rencontre sport tourisme et innovation »

 

Quels sont les points forts du master management du tourisme sportif ?

La formation est très intéressante car les étudiants viennent de tous les horizons et de toute la France. En ce qui me concerne, j’ai connu une expérience de dix ans avant de me réorienter et d’entrer dans le master. Je suis la seule originaire de Montpellier ! Je suis entrée avec une licence STAPS éducation et motricité, mais une autre personne est issue du milieu du tourisme et un autre étudiant a fait une école de commerce. Chacun apporte quelque chose de différent.

Propos recueillis par Leslie Mucret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *