La Fédération française de tennis se développe à l’étranger

Des accords de coopération ont été passés par la Fédération française de tennis et ses homologues japonaise avec brésilienne dans le but de poursuivre son développement à l’étranger.

 
La Fédération française de tennis a signé des accords de coopération avec la Japan tennis association (JTA) et la Confederação Brasileira de Tênis (CBT), poursuivant ainsi son développement à l’international. L’accord signé avec la fédération du Japon court sur une durée de 3 ans. Il s’appuie sur les objectifs de contribuer au développement de l’esprit et du corps par le tennis et de promouvoir les valeurs comme l’aide aux pays en développement et l’égalité des sexes. Le Japon mettra des sparring-partners à disposition des équipes de France dans le cadre des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo en 2020. Avec la Fédération brésilienne, les objectifs portent sur la promotion de la terre battue, qui a déjà conduit à la création au Brésil des Roland-Garros Amateur Series, des échanges pour la formation des entraîneurs et des joueurs et le partage des valeurs. « Il était important pour la Fédération française de tennis de faire perdurer sa collaboration avec les fédérations nippone et brésilienne afin de ne pas rompre l’écriture d’une histoire basée sur le respect, l’amitié et l’échange », a déclaré Bernard Giudicelli, président de la FFT. « La continuité de nos engagements mutuels démontre notre volonté de capitaliser dans le partage de nos expertises et dans la promotion de nos valeurs communes. Le plan de la Fédération française de tennis “Agir et Gagner” au service des futures générations fait écho de nos ambitions dans nos pays respectifs pour le développement du tennis amateur, junior et professionnel. »

Leslie Mucret
Crédit photo : Corinne Dubreuil / FFT
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE