L’association Ensemble pour Eux au Grand-Bornand fin janvier

L’association Ensemble pour Eux, qui œuvre pour les Pupilles des Sapeurs-Pompiers de France, accompagnera 20 Pupilles Sapeurs-Pompiers les 24, 25, 26 et 27 janvier au Grand-Bornand. Une superbe station que l’association a souhaité faire découvrir.

 

Destination « perle » du territoire Annecy Mountains, sur les hauteurs du lac éponyme, Le Grand-Bornand constitue un véritable idéal de skieur. Ses chalets, datant du XVIIe siècle pour plus de 400 d’entre eux, côtoient des équipements sportifs et de loisirs au diapason d’un village « grand ski » régulièrement classé au top des plus belles destinations de la montagne française. Éminemment sportif, Le Grand-Bornand se révèle aussi bohème et épicurien, cultivant un nouveau chic fait d’authenticité et d’élégance. Autant de paradoxes élevés au rang d’art. Un art de vivre la montagne. Différemment, pleinement. Au rythme du temps (re)trouvé. Les contemplatifs puisant dans la palette de ses paysages préservés et les gestes de ses artisans créateurs, le luxe d’une retraite salvatrice, quand les férus d’émotions fortes profitent d’une dynamique événementielle régulièrement citée en exemple avec notamment, en ligne de mire, l’organisation de la manche française de coupe du monde de Biathlon, du 16 au 22 décembre prochain, puis de la 13e édition de Glisse en Cœur, l’événement caritatif n°1 de la montagne française, les 20, 21 et 22 mars 2020.

Du ski, oui… mais “arty” !

Avec son forfait spécial “Ski coucher de Soleil” à partir de 24 € et valable dès 15h, Le Grand-Bornand offre une chance unique de prolonger d’une heure le plaisir du ski, tous les samedis du 25 janvier au 28 mars, ainsi que tous les soirs des vacances d’hiver 2020. Le principe : profiter du spectacle du coucher de soleil par 2100m d’altitude, en point d’orgue à sa journée de ski, et s’offrir du même coup une dernière descente dans une ambiance renversante… A moins de jouer les prolongations, en optant pour les randos’ sous les étoiles lancées cet hiver par l’école de ski de fond du Grand-Bornand : au programme, une balade d’environ 2h, à pied ou en raquettes, de nuit et sur les hauteurs de la station pour observer et apprendre à reconnaître étoiles, planètes et constellations, profitant du ciel particulièrement pur et dénué de pollution lumineuse du Grand-Bornand… Une expérience d’épure physique et sensorielle, à la lumière des frontales et bercée par le crissement de la neige sous ses pas, où prendre conscience de l’échelle et des choses et de sa place dans l’univers. Côté papilles, “Aux Comptoirs des Alpes” jouent les épiceries saute-frontières. Imaginée par un collectif de commerçants bornandins « tous enfants d’agriculteurs et paysans dans l’âme », dixit Framboise Missillier, la maison propose, dans l’écrin précieux d’une épicerie « new look », le meilleur des produits de l’Alpe et révèle l’incroyable diversité des petites productions artisanales alpines, dans une ambiance rappelant les halles citadines. Enfin, les amateurs de chambres… à part opteront pour le raffinement du “Chalet 1864”. Dernière maison de la vallée, au pied de l’altière chaîne des Aravis, cette chambre et table d’hôte d’exception dont le nom fait référence à son année de construction, invite à la retraite contemplative, dans son écrin de vieux bois. Quelques chambres et suites à la décoration précieuse, des graffitis vestiges de l’ancienne fonction de cette ferme ancestrale : tout, ici, invite à réviser la notion de clair-obscur, profitant d’une lumière à nulle autre pareille : on s’y croirait plongé soudain dans un tableau de Rembrandt… Plus d’informations sur www.legrandbornand.com.

Par Vincent Marchand
Crédit photo : M.A.Verpaelst
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE